20.08.2002 - TPIR/NIYITEGEKA - LA DEFENSE ACCUSE LES JUGES DE PRENDRE PARTIE POUR LE PARQUET

Arusha, le 20 août 2002 (FH) - La défense de l'ancien ministre de l'Information sous le gouvernement intérimaire, Eliézer Niyitegeka,a accusé les juges de créer "l'impression" d’être du coté du procureur, mardi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

"La défense est préoccupée par le fait que des questions que vous, honorables juges, avez posées au témoin ont renforcé la thèse du procureur", a plaidé l'avocat irlandais Me Feargal Kavanag, qui défend Niyitegeka.

1 min 31Temps de lecture approximatif

Me Kavanag a émis ce commentaire après que les juges eurent posé des questions supplémentaires à un témoin de l'accusation, suite à sa
déposition. "Nous savons que les juges sont impartiaux", a indiqué Me Kavanag, avant D'ajouter que la plainte était simplement "une impression ressentie par
notre client".

La présidente de la chambre, la juge Sud-Africaine Navanethem Pillay, a déclaré que les juges ont le droit de poser toutes les questions. Elle a ajouté que Me Kavanag aurait dû se plaindre au moment où lesdites questions étaient en train D'être posées.

Le juge norvégien Erik Mose a pour sa part demandé à Me Kavanag D'expliquer à son client les règles du Tribunal afin D'éviter que "de fausses
impressions" soient créées.

Eliézer Niyitegeka, 50 ans, est poursuivi pour génocide, crimes contre l'humanité et crimes de guerre, portant sur des massacres de Tutsis dans les
collines de Bisesero (province Kibuye, ouest du Rwanda). Il plaide non coupable.

La chambre a par ailleurs entendu un témoin de l'accusation dénommé "GGR" pour protéger son identité. Comme la plupart des six témoins qui l'ont précédé, M.GGR a accusé Niyitegeka D'avoir été un des dirigeants des attaques contre les Tutsis à Bisesero. Il a allégué qu'une des attaques a été perpétrée à un endroit appelé Kucyapa au mois de mai 1994. Selon le témoin, les assaillants chantaient en kinyarwanda "Tubatsembatsembe", qui signifie "Exterminons-les".

Le procès Niyitegeka se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR comprenant outre les juges Pillay et Mose, la juge
sénégalaise Andrésie Vaz. Le procès se poursuit vendredi matin. Mercredi et jeudi, la chambre entendra les plaidoiries dans le procès conjoint du pasteur Elizaphan Ntakirutimana et de son fils, le docteur Gérard Ntakirutimana.

GG/AT/GF/FH(NI-0820A)