07.05.2002 - TPIR/NTAKIRUTIMANA - LE PASTEUR NTAKIRUTIMANA NIE AVOIR PARTICIPE AU GENOCIDE

Arusha 7 mai 2002 (FH) - Le pasteur Elizaphan Ntakirutimana a nié avoir participé au génocide anti-tutsi et aux massacres D'opposants en 1994, au deuxième jour de son témoignage devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Coaccusé avec son fils le Dr Gérard Ntakirutimana de crimes commis à Mugonero (province Kibuye, ouest du Rwanda) et dans les collines avoisinantes de Bisesero, Elizaphan Ntakirutimana dépose pour sa propre défense.

1 min 19Temps de lecture approximatif

Le pasteur Ntakirutimana a rejeté catégoriquement l'ensemble des allégations portées contre lui par le parquet, affirmant : "ces témoignages sont faux et je prends Dieu à témoin pour cela".

Le pasteur Ntakirutimana, qui s'exprimait dans sa langue maternelle le kinyarwanda, a ajouté que "leur plan était de ternir mon nom et de me traîner dans la merde".

Elizaphan Ntakirutimana a déclaré que les témoins du parquet "ont dit cela mais ce n'est pas vrai, car je n'étais pas là. Et puis dans les commandements de Dieu que je suis, il est dit : tu ne tueras point. Je ne peux pas tuer même un poulet, à fortiori un homme".

Le pasteur Ntakirutimana a affirmé qu'il a quitté Mugonero le 16 avril 1994 au matin et s'est réfugié au-lieu dit Gishyita, où il est resté pendant deux semaines en compagnie de sa famille.

Le parquet allègue qu'à cette date, les Ntakirutimana ont participé à l'attaque contre le complexe adventiste de Mugonero, où environ six mille personnes ont été tuées.

Elizaphan Ntakirutimana a par ailleurs nié s'être associé avec des politiciens ou avoir été complice des tueurs. "En agissant de la sorte, J'aurai contrevenu à la loi de Dieu et du pays", a-t-il dit.

Le procès se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR présidée, dans cette affaire, par le juge norvégien Erik Mose et comprenant par ailleurs les juges, sud-africaine Navanethem Pillay et sénégalaise Andrésie Vaz.

Mardi soir, le procureur a entamé le contre-interrogatoire du pasteur Elizaphan Ntakirutimana. Il devrait le poursuivre mercredi.

AT/GF/FH (NT-0507A )