17.04.2002 - TPIR/NTAKIRUTIMANA - LES ACCUSES TEMOIGNERONT POUR LEUR PROPRE DEFENSE

Arusha 17 avril 2002 (FH) - Le pasteur Elisaphan Ntakirutimana et son fils le Dr Gérard Ntakirutimana coaccusés de génocide et de crimes contre l'humanité témoigneront pour leur propre défense, a-t-on appris mercredi au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

l'avocat américain Me Ramsey Clark, qui défend le pasteur Ntakirutimana, a déclaré que les coaccusés sont parmi les témoins de la défense attendus avant la clôture des débats, prévue le 10 mai prochain.

1 min 3Temps de lecture approximatif

La défense avait initialement annoncé trente-quatre témoins mais il apparaît clairement qu'elle a revu sa liste à la baisse.

Mercredi, les avocats ont par exemple renoncé à citer un témoin désigné par le code "n° 34", estimant que sa déposition pourrait être redondante par rapport à celles qui ont été entendues jusqu'aujourD'hui.

La défense vient de faire comparaître quatorze témoins depuis qu'elle a commencé à présenter ses moyens de preuve le 5 février dernier. Elisaphan Ntakirutimana (78 ans) et Gérard Ntakirutimana (45 ans) sont poursuivis pour des massacres de Tutsis à Mugonero (province Kibuye, ouest du Rwanda) et dans les collines avoisinantes de Bisesero. Ils plaident non coupables. Gérard Ntakirutimana est représenté par l'avocat canadien Me David Jacobs.

La plupart des accusés qui ont été jugés par le TPIR ont témoigné pour leur propre défense. Le procès des Ntakirutimana se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR présidéé, dans cette affaire, par le juge norvégien Erik Mose, et comprenant en outre les juges, sud-africaine Navanethem Pillay, et sénégalaise Andrésie Vaz.

AT/GF/FH (NT-0417b)