21.03.2002 - TPIR/ARRESTATION - UN NOUVEL HOMME D'EGLISE RWANDAIS ARRETE AU CAMEROUN POUR GENOCIDE

Arusha 21 mars 2002 (FH) - Un nouvel homme D'église rwandais, le prêtre catholique Hormisdas Nsengimana, a été arrêté jeudi au Cameroun pour génocide, a annoncé le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Hormisdas Nsengimana est le quatrième homme D'église détenu sous l'autorité du TPIR après l'évéque anglican Samuel Musabyimana, le pasteur adventiste Elizaphan Ntakirutimana, et les prêtres catholiques Emmanuel Rukundo et Athanase Seromba.

0 min 50Temps de lecture approximatif

Hormisdas Nsengimana, 48 ans, était directeur du collège du Christ-Roi à Nyanza (province Butare, sud du Rwanda) en 1994.

Le parquet allègue qu'il a joué un grand rôle dans des massacres de Tutsis dans la région de Butare. Il aurait été un des dirigeants D'un groupe de tueurs appelé "Les dragons" ou "Escadron de la mort".

Hormisdas Nsengimana est né à Cyanika (province Gikongoro, sud du Rwanda). Son mandat D'arrêt a été transmis aux autorités camerounaises la semaine dernière.

Hormisdas Nsengimana est le dixième Rwandais arrêté au Cameroun à la demande du TPIR. Les neuf autres sont les ex-dirigeants présumés des médias Jean-Bosco Barayagwiza et Ferdinand Nahimana, l'ancien maire Laurent Semanza, les ex-responsables militaires Théoneste Bagosora et Anatole Nsengiyumva, ainsi que les anciens ministres Jérôme Bicamumpaka, Justin Mugenzi, André Ntagerura et Prosper Mugiraneza.

AT/GF/FH (ar-0321A)