21.03.2002 - TPIR/TRANSFERT - TRANSFERT AU TPIR D'UN EX-ENQUETEUR DE LA DEFENSE

Arusha 21 mars 2002 (FH) - Un ex-enquêteur de la défense, Joseph Nzabirinda alias Biroto, a été transféré au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) mercredi, selon un communiqué publié jeudi à Arusha par cette juridiction.

Joseph Nzabirinda, 45 ans, avait été en Belgique le 21 décembre 2001.

0 min 53Temps de lecture approximatif

Il répond de quatre chefs de génocide et de crimes contre l'humanité (extermination et viol).

Né à Sahera en commune Ngoma (province Butare, sud du Rwanda), Joseph Nzabirinda est notamment poursuivi pour des massacres de Tutsis qui avaient cherché refuge sur la colline de Kabakobwa dans cette commune en avril 1994. l'ancien maire de Ngoma, Joseph Kanyabashi, en procès au TPIR, est lui même accusé, entre autres, de ces massacres.

Le parquet affirme en outre que Joseph Nzabirinda a violé trois femmes tutsies.

Joseph Nzabirinda a travaillé comme enquêteur pour la défense de l'ancien préfet de Butare, Sylvain Nsabimana, un des cinq coaccusés de Kanyabashi. Le greffe du TPIR avait par la suite résilié son contrat de travail, au motif qu'il avait utilisé de faux documents.

Joseph Nzabirinda est la sixième personne arrêtée en Belgique à la demande du TPIR. Les cinq autres sont les ex-maires Joseph Kanyabashi et Elie Ndayambaje, l'ex-responsable militaire Augustin Ndindiliyimana, l'ex-ministre Emmanuel Ndindabahizi ainsi que l'ex-préfet et également beau-frère de l'ex-présdent rwandais Juvénal Habyarimana, Protais Zigiranyirazo.

AT/GF/FH (TR-0321A )