20.03.2002 - TPIR/CYANGUGU - LE PROCES CYANGUGU A NOUVEAU REPORTE SUITE A l'ETAT DE SANTE D'UN TEMOI

Arusha 20 mars 2002 (FH) - Le procès du groupe Cyangugu (sud-ouest du Rwanda), en cours devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a été reporté une nouvelle fois mercredi en fin de matinée en raison de l'état de santé D'un témoin de la défense.

Dénommé "DAR" pour protéger son identité, le treizième témoin à décharge devait commencer sa déposition mercredi matin, pour le compte de l'ex-ministre des transports et communications sous le gouvernement intérimaire, André Ntagerura, un des coaccusés.

1 min 8Temps de lecture approximatif

Un médecin dépêché pour examiner l'état de santé du témoin a confirmé que ce dernier ne se sentait pas bien, ce qui a amené la chambre à reporter l'audience à jeudi matin.

Les débats avaient été ajournés une première fois mardi dans la journée, l'avocat canadien de Ntagerura, Me Benoît Henry, ayant demandé à la chambre de lui accorder du temps pour préparer le témoin.

Ntagerura est coaccusé avec l'ancien préfet de Cyangugu, Emmanuel Bagambiki, ainsi que l'ancien commandant du camp militaire de Karambo, le lieutenant Samuel Imanishimwe. Tous trois sont poursuivis pour des massacres de Tutsis commis à Cyangugu durant le génocide de 1994. Ils plaident non coupables.

Me Benoît Henry a informé la chambre que M.DAR serait le dernier témoin pour cette semaine. Il entend citer cinq autres témoins la semaine prochaine. La défense de Ntagerura a déjà fait comparaître douze témoins.

Le procès se déroule devant la troisième chambre de première instance du TPIR, présidée par le juge George Williams de Saint Kitts et Nevis, et comprenant par ailleurs les juges, russe Yakov Ostrovsky, et slovène Pavel Dolenc.

GA/AT/GF/FH (CY-0320A)