07.03.2002 - TPIR/CYANGUGU - PRECISIONS DE LA DEFENSE D'IMANISHIMWE

Arusha 7 mars 2002 (FH) - Suite à la dépêche intitulée "La défense exige que Imanishimwe soit acquitté du chef D'entente", publiée par l'agence Hirondelle le 5 mars 2002, le conseil principal de l'accusé, Me Marie Louise Mbida, nous précise que Monsieur Samuel IMANISHIMWE, "n’a jamais été dignitaire de Cyangugu mais plutôt et très précisément le Commandant du Camp militaire de KARAMBO dans la Préfecture de Cyangugu".

Me Mbida précise par ailleurs que Me FOFE n’a "à aucun moment de son intervention, cherché à démontrer la participation éventuelle des co-accusés de IMANISHIMWE à quelque réunion que ce soit.

0 min 37Temps de lecture approximatif

Ce qu’il a fait, c’est relire non seulement les termes de l’acte d’accusation mais aussi et parfois les passages des procès-verbaux des dépositions aux audiences des témoins cités par le Procureur dans ses réponses, datées des 06 et 27 février 2002, à la requête de la défense".
FH (CY_0307)