05.03.2002 - TPIR/RUTAGANIRA - TRANSFERT AU TPIR D'UN ANCIEN CONSEILLER COMMUNAL ARRÊTE EN TAN

Arusha 5 mars 2002 (FH) - L’ancien conseiller communal du secteur de Mubuga dans la commune de Gishyita (province de Kibuye, ouest du Rwanda), Vincent Rutaganira, a été transféré lundi de Kigoma (ouest de la Tanzanie), où il avait été arrêté, vers le quartier pénitentiaire du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Rutaganira, 62 ans, est poursuivi pour génocide et crimes contre l’humanité.

1 min 3Temps de lecture approximatif

Il est, en particulier, accusé d’avoir pris part aux massacres de Tutsis dans les collines de Bisesero, en préfecture de Kibuye.

Le parquet lui reproche notamment d’avoir ordonné aux membres de la gendarmerie, aux agents de la police communale de Gishyita et aux Interahamwe (milice de l’ex-parti présidentiel MRND) d’attaquer l’église catholique et le Home Saint Jean dans la ville de Kibuye.

Vincent Rutaganira avait été l'une des première personnes accusées par le TPIR, mais il était en fuite.

L’acte d’accusation établi contre lui remonte à 1996, et concernait sept autres co-accusés dont Clément Kayishema, ex-préfet de Kibuye, condamné à la prison à vie, et l’homme d’affaire Obed Ruzindana, condamné à vingt-cinq ans de prison ferme.

Cet acte d’accusation concernait en outre l’ex-maire de Mabanza, Ignace Bagilishema, acquitté en première instance et dont l’affaire est actuellement en appel.
L’ex-conseiller de Mubuga est la cinquante-huitième personne détenue sous l’autorité du TPIR. Il devrait comparaître dans les prochains jours.

Vincent Rutaganira est le second conseiller de secteur détenu à Arusha, après Mika Muhimana du secteur proche de Gishyita. Mika Muhimana est également un de ses anciens coaccusés.

BN/AT/GF/FH(RT-0305A)