19.02.2002 - TPIR/KAMUHANDA - LE PROCES KAMUHANDA SUSPENDU JUSQU'AU MOIS DE MAI

Arusha 19 février 2002 (FH) - Le procès de l’ex-ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de la culture sous le gouvernement intérimaire, Jean de Dieu Kamuhanda, a été ajourné jusqu'au 6 mai prochain, a-t-on appris mardi au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Il alterne avec celui de l’ancien maire de Mukingo, (province Ruhengeri, nord-ouest du Rwanda), Juvénal Kajelijeli, et celui de six personnes accusées conjointement de crimes commis en préfecture de Butare (sud du Rwanda), devant la deuxième chambre de première instance.

0 min 56Temps de lecture approximatif

Le procès du groupe Butare reprendra le 4 mars et se poursuivra pendant un mois. Celui de Juvénal Kajelijeli est quant à lui programmé du 8 avril au 2 mai.
Le procès Kamuhanda a été ajourné au terme de l’audition du vingt-quatrième témoin de l’accusation. Il a déposé en grande partie à huis clos.

Jean de Dieu Kamuhanda est poursuivi pour des massacres de Tutsis dans sa commune natale de Gikomero (province Kigali rurale, centre-est du Rwanda). Il plaide non coupable et entend développer une défense D'alibi.

Au mois de mai, la chambre entendra les quatre derniers témoins du parquet. Cette session devrait se terminer le 16 mai. La défense prévoit, quant à elle, de citer environ vingt-cinq témoins. Jean de Dieu Kamuhanda est défendu par l'avocate guinéenne, Me Aicha Condé, et une consoeur britannique, Me Grace Amakye.

BN/AT/GF/FH(KH-0219A)