07.02.2002 - TPIR/NTAKIRUTIMANA - LES NTAKIRUTIMANA N'ETAIENT PAS A MUGONERO AU MOMENT DES MASSACRES

Arusha 7 février 2002 (FH) - Le pasteur Elizaphan Ntakirutimana et son fils, le Dr Gérard Ntakirutimana, n'étaient pas à Mugonero (province Kibuye, ouest du Rwanda) au moment où des massacres pour lesquels ils sont poursuivis étaient commis, a affirmé un témoin de la défense, jeudi, devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Le troisième témoin à décharge dans ce procès pour génocide et crimes contre l'humanité a indiqué que les accusés se trouvaient à Gishyita, à trente minutes de route de Mugonero, le 16 avril 1994.

1 min 43Temps de lecture approximatif

Le parquet allègue que "le ou vers la matinée du 16 avril 1994, un convoi comprenant plusieurs véhicules suivi par un grand nombre de personnes portant des armes est allé au complexe de Mugonero. Les personnes dans le convoi étaient, entre autres, Elizaphan Ntakirutimana, Gérard Ntakirutimana et [l'ancien maire en fuite ] Charles Sikubwabo [..] Les personnes du convoi [..] ont participé à une attaque contre les hommes, les femmes et les enfants" qui s'y étaient abrités.
Or, le témoin a déclaré que les accusés ont quitté Mugonero le 16 avril 1994 "entre cinq heures et huit heures du matin" pour Gishyita, où ils sont restés jusqu'à la fin du mois. Le témoin était avec eux durant toute cette période, a-t-il dit. "Je les voyais tous les jours, nous étions tout le temps ensemble[..] Je ne les ai jamais vu quitter cet endroit".

Le témoin a également indiqué qu'à leur retour à Mugonero, les accusés se sont uniquement occupés de leur travail. Elizaphan Ntakirutimana était pasteur à l'église adventiste de Mugonero, et Gérard, médecin au même endroit. Le témoin a indiqué qu'ils les voyait tous les jours, matin et soir. La poursuite affirme qu'au cours de la période concernée, les accusés ont participé à des attaques perpétrées contre des Tutsis réfugiés dans les collines de Bisesero, non loin de Mugonero.

Le témoin a déclaré que les accusés n'ont jamais éprouvé de haine ou de sentiments anti-tutsis. "En vérité, je n'ai jamais entendu des choses pareilles et je n'ai jamais été témoin de telles choses", a-t-il dit. "Pendant toute la période que J'ai vécu à Mugonero, cette famille entretenait de très bonnes relations avec ses voisins. C'étaient des personnes dévouées dans leur travail, intègres dans tout ce qu'ils faisaient. A ce que je sache, ils n'ont jamais eu de problèmes avec leurs voisins à Mugonero", a souligné le témoin.

Fils D'un autre pasteur adventiste originaire de la région de Mugonero, le témoin était étudiant à l'Université nationale du Rwanda en 1994.

AT/GF/FH (NT-0207A )