06.02.2002 - TPIR/NTAKIRUTIMANA - LE PROCES NTAKIRUTIMANA REPORTE D'UNE JOURNEE A LA DEMANDE DE LA D

Arusha 6 février 2002 (FH) - Le procès du pasteur Elizaphan Ntakirutimana, coaccusé de génocide avec son fils le Dr Gérard Ntakirutimana, a été reporté D'une journée à la demande de la défense, a-t-on constaté mercredi au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Le Tribunal a accordé ce délai à la défense pour préparer ses témoins.

0 min 55Temps de lecture approximatif

l'avocat américain Me Ramsey Clark, qui défend le pasteur Ntakirutimana, a indiqué que les témoins étant arrivés à Arusha tardivement, il avait besoin de temps pour s'entretenir avec eux avant leur comparution.

Gérard Ntakirutimana est représenté par par l'avocat canadien Me David Jacobs, nommé au mois de décembre 2001. Il a remplacé l'Américain Edward Medvene, qui s'est retiré pour des raisons de santé.

Les Ntakirutimana sont poursuivis pour des massacres de Tutsis à Mugonero (province Kibuye, ouest du Rwanda) et dans les collines avoisinantes de Bisesero. Ils plaident non coupables.

Le Tribunal a déjà entendu deux témoins de la défense, sur trente-quatre annoncés : l'ancien premier ministre rwandais, Faustin Twagiramungu, et Jérôme Nataki, l'un des fils du pasteur Ntakirutimana.

Le procès des Ntakirutimana se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR comprenant, outre le juge norvégien Erik Mose, les juges sénégalaise Andrésie Vaz, et sud-africaine Navanethem Pillay. Il a été ouvert sur le fond le 18 septembre 2001.

AT/GF/FH (NT-0206A )