05.02.2002 - TPIR/SEMANZA - LA DEFENSE DE SEMANZA VEUT A NOUVEAU CITER UN MEDECIN LEGISTE

Arusha 5 février, 2002 (FH) - La défense de l'ancien maire de Bicumbi (province Kigali rurale, centre-est du Rwanda), Laurent Semanza, va demander une nouvelle fois à citer un médecin légiste au cours de l'audience de mercredi.

Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) avait récemment ordonné que la défense renonce au témoigne de Dominique Lecomte, expert français en médecine légale, expliquant que son rapport n'avait pas été déposé dans les délais prescrits.

0 min 55Temps de lecture approximatif

Mercredi, la défense va demander aux juges de revoir leur décision sur la base de "faits nouveaux".

"Au cas où nous ferions droit à votre requête, vous allez informer votre expert français pour qu'il se prépare", a indiqué le juge russe Yakov Ostrovsky, qui préside les débats dans cette affaire.

Laurent Semanza est défendu par les avocats américano-camerounais Charles Taku, et béninois Me Sadikou Alao. Lundi et mardi, ces avocats ont cité leur premier témoin expert, l'ancien ministre rwandais de l'information, Pascal Ndengejeho. l'expert suivant sera Antoine Nyetera, présenté comme un Tutsi membre de la famille royale.

Le procès Semanza se déroule devant la troisième chambre de première instance du TPIR, comprenant outre le juge Ostrovsky, les juges, George Williams de St Kitts et Nevis et Pavel Dolenc de Slovénie. l'accusé devrait déposer en dernier lieu, avant les plaidoiries.
GA/AT/GF/FH (SE-0205B)