30.01.2002 - TPIR/SEMANZA - LAURENT SEMANZA REGAGNE LE PRETOIRE APRES UN BREF BOYCOTT

Arusha 30 janvier 2002 (FH) - l'ancien maire de Bicumbi (province de Kigali rurale, centre-est du Rwanda), Laurent Semanza, a regagné le prétoire mercredi en fin de matinée après un bref boycott, a constaté l'agence Hirondelle.

l'accusé protestait contre la décision, prise la veille, de ne pas permettre à l'expert français en médecine légale, Dominique Lecomte, de déposer en sa faveur.

0 min 56Temps de lecture approximatif

Le juge russe Yakov Ostrovsky ayant rejeté la demande de suspension soumise par Me Charles Taku, l'avocat de Laurent Semanza, le procès s'est poursuivi en l'absence de l'accusé. Le Tribunal a poursuivi l'audition de l'ancien ministre rwandais de l'information, Pascal Ndengejeho, cité comme expert par la défense.

Me Taku entend présenter une requête dont il estime qu'elle devrait faire revenir le juge sur sa décision de ne pas entendre Dominique Lecomte. l'avocat veut par ailleurs présenter une requête en récusation de l'un des juges. "Nous avons des réserves sérieuses sur la manière dont ce procès est mené", a plaidé l'avocat. Me Taku n'a pas indiqué le nom du juge contesté.

Le procès se déroule devant la troisième chambre de première instance du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), comprenant outre le juge Ostrovsky, les juges, George Williams de Saint-Kitts et Pavel Dolenc de Slovénie. La chambre a ordonné que les requêtes lui soient présentées sous forme écrite.

GA/AT/GF/FH (SE-0130A)