06.12.2001 - TPIR/KAJELIJELI - DES MILICIENS AURAIENT ORGANISE UNE RECEPTION DANS LE BAR DE KAJELIJE

Arusha 6 décembre 2001 (FH)- Des miliciens se seraient rassemblés dans un bar appartenant à l'ancien maire de Mukingo (préfecture Ruhengeri, nord du Rwanda), Juvénal Kajelijeli, pour une réception après un massacre de Tutsis, a affirmé un témoin de l'accusation qui a déposé mercredi et jeudi devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Désigné par les lettres "GDQ" pour protéger son anonymat, le douzième témoin à charge dans ce procès est détenu au Rwanda pour génocide.

1 min 12Temps de lecture approximatif

"Les Interahamwe [miliciens de l'ex-parti présidentiel] ont organisé une réception pour se féliciter de la victoire sur l'ennemi", a déclaré le témoin. "Elle a été organisée au bar de Kajelijeli. Il était là lui-même.", a-t-il poursuivi.

Durant la réception, "Ils[les Interahamwe] chantaient une chanson appelée "Tubatsembatsembe" (exterminons-le)", a dit GDQ.

l'avocat américain de Kajelijeli, Me Lennox Hinds, a suggéré que le témoin mentait étant donné des inconsistences entre sa déposition et les déclarations recueillies antérieurement par des enquêteurs du parquet.

GDQ a répondu que les déclarations antérieures constituaient seulement un guide pour sa déposition.

GDQ a en outre affirmé que Kajelijeli a supervisé l'assassinat D'un certain Rukara et son frère. Kajelijeli aurait également été présent lors de l'assassinat D'une femme tutsie et sa fille.

Le procès se déroule devant la deuxième chambre de première instance du TPIR présidée pra le juge tanzanien William Hussein Sekule et comprenant en outre les juges malgache Arlette Ramaroson et lesothan Winston Churchill Matanzima Maqutu.

Juvénal Kajelilijeli répond de onze chefs D'accusation de génocide et de crimes contre l'humanité portant sur de massacres de Tutsis en conmune Mukingo et dans les régions environnantes. Il plaide non coupable.
GG/AT/DO/FH(KJ_1206A)