28.11.2001 - TPIR/SEMANZA - PROCES AJOURNE JUSQU'EN JANVIER 2002

Arusha, le 28 novembre 2001 (FH) - Le procès de l'ancien maire de Bicumbi (préfecture Kigali rurale, centre-est du Rwanda), Laurent Semanza, a été ajourné jusqu'au mois de janvier 2002, a-t-on appris mercredi au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Le procès se poursuivra "le 21 ou le 22 janvier " 2002, a déclaré le juge président, ajoutant que les parties seront informées de la date exacte une semaine avant la reprise des débats.

1 min 23Temps de lecture approximatif

Mercredi, la défense venait de présenter vingt trois témoins des faits. A la reprise, les avocats citeront trois experts ainsi que l'accusé lui-même. Laurent Semanza sera le dernier témoin dans cette affaire.

Laurent Semanza, 57 ans, répond de quatorze chefs D'accusation de génocide et de crimes contre l'humanité, portant sur des massacres de Tutsis en communes Bicumbi et Gikoro. Il plaide non coupable.

Laurent Semanza est défendu par l'avocat américano-camerounais, Me Charles Taku, et un confrère béninois, Me Sadikou Alao.

Les avocats affirment que "Semanza est victime D'une machination politicienne".

La défense indique que "à aucun moment Semanza n'a été partie prenante à un plan concerté de tuer les Tutsis".ni encouragé le viol des femmes. "Semanza voulait un Rwanda pacifique. Et il a fait tout, dans sa commune, pour initier la paix et la réconciliation entre les groupes politiques", selon ses avocats.

Laurent Semanza a été maire de Bicumbi pendant plus de vigt ans avant de se convertir dans les affaires. Il a quitté le poste de maire en 1993.

En 1994, il était député désigné par l'ex-parti présidentiel à l'assemblée nationale de transition à laquelle devait être associée l'ex-rébellion du Front patriotique rwandais (FPR), actuellement au pouvoir au Rwanda.

Le procès se déroule devant la troisième chambre de première instance du TPIR, présidée dans cette affaire, par le juge russe Yakov Ostrovsky et comprenant en outre les juges, de Saint-Kitts et Nevis George Williams, et slovène Pavel Dolenc.

Le procès Semanza alterne, devant la même chambre, avec celui de trois personnes poursuivies pour des crimes commis en préfecture de Cyangugu (sud-ouest du Rwanda)
AT/DO/FH (SE_1128a )