26.11.2001 - TPIR/TANZANIA/RWANDA - UN TRADUCTEUR DU TPIR ARRÊTE EN TANZANIE PLAIDE NON COUPAB

Arusha, le 26 novembre 2001(FH) - Un traducteur du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), arrêté la semaine dernière en Tanzanie pour usage de faux passeport, a plaidé non coupable lundi devant une juridiction de la localité D'Arusha.

La cour devrait statuer mercredi prochain sur la demande de l'accusé D'être libéré sous caution, en attendant son procès.

0 min 59Temps de lecture approximatif

Le procureur du service tanzanien D'immigration, Francis Erasmi, s'est opposé à cette demande formulée au nom de l'accusé par Me Wilfred Mirambo, du barreau D'Arusha.

Le procureur a estimé que l'accusé pourrait s'enfuir ou entraver les enquêtes.

Me Mirambo a répliqué que son client était incapable D'échapper à la justice, étant donné que les services de l'immigration ont déjà confisqué son passeport.

Me Mirambo a ajouté que plusieurs personnes, notamment un policier tanzanien dont il loue la maison, étaient prêtes à se porter garantes de sa disponibilité.

Le gouvernement de Kigali a demandé vendredi dernier l'extradition de Bugingo" pour falsification de documents " et violation de procédures légales en matière D'acquisition D'une double nationalité". La demande avait été transmise de la police rwandaise à la police tanzanienne par le biais du ministère tanzanien des affaires étrangères à Dar es Salaam.

Le procureur tanzanien a cependant indiqué à l'agence Hirondelle ne pas être au courant D'une telle demande. Bugingo avait été engagé par le TPIR en août dernier comme traducteur au sein de l'équipe de défense D'un accusé de génocide dont le procès est en cours.
BN/AT/DO/FH(RW_126A)