26.11.2001 - RWANDA/TANZANIE/NTUYAHAGA - LES DEBATS SUR l'EXTRADITION DU MAJOR NTUYAHAGA A NOUVEAU A

Dar-es-salaam, le 26 novembre 2001 (FH) - Un tribunal tanzanien a une nouvelle fois ajourné les débats sur la demande rwandaise D'extradition du major Bernard Ntuyahaga, lundi, en raison du manque de témoins de la défense.

Le co-conseil tanzanien de Bernard Ntuyahaga, le professeur Jwan Mwaikusa, a demandé lundi au juge Michael Luguru du tribunal de Kisutu à Dar-es-Salaam de reporter l'audience, expliquant que les avocats étaient en train D'essayer de faire voyager les trois témoins restants à partir D'Europe.

1 min 1Temps de lecture approximatif

Les parties se retrouveront le 10 décembre.

Le major Bernard Ntuyahaga est recherché par Kigali pour son rôle présumé dans l'assassinat de l'ancien premier ministre rwandais, Agathe Uwilingiyimana, et de dix casques bleus belges membres de son escorte, le 7 avril 1994 à Kigali, aux premières heures du génocide.

Le professeur Mwaikusa a déclaré à l'agence Hirondelle que l'avocat principal, le Belge Me Luc de Temmerman, était occupé à essayer de réunir des fonds pour couvrir les dépenses qu'occasionneront le déplacement des témoins. Mwaikusa a indiqué qu'il fallait une enveloppe de 12.000 à 15.000 dollars à cet effet. Le co-conseil de Ntuyahaga n'a pas précisé le montant qui avait été collecté jusqu'ici.

Au mois de septembre, deux témoins avaient déposé dans cette affaire à la demande de la défense.

Le major Ntuyahaga a été libéré par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) le 18 mars 1999, mais il a été réarrêté par les autorités tanzaniennes pour délit D'immigration. La Belgique et le Rwanda ont demandé son extradition mais la requête belge a été rejetée.
NI/JC/AT/DO/FH (NU_1126A)