05.09.2001 - TPIR/ZIGIRANYIRAZO - PROTAIS ZIGIRANYIRAZO EST ACCUSE A TORT, SELON SON AVOCAT

Arusha, le5 septembre 2001(FH) - l'ancien préfet de Ruhengeri (nord du Rwanda), Protais Zigiranyirazo, est accusé à tort, a affirmé son avocat, le Belge Me Luc de Temmerman.

"Mon client est accusé à tort comme un personnage influent dans le drame rwandais en tant que " membre " de l'akazu [cercle autour de l'ancien président rwandais Juvénal Habyarimana], du réseau zéro et des escadrons de la mort, pour autant que ces "groupes" ont eu une existence dans la société rwandaise.

1 min 40Temps de lecture approximatif

", indique Me de Temmerman dans un courrier adressé cette semaine à l'agence Hirondelle.

l'avocat belge souligne que "M. Protais Zigiranyirazo se considère comme totalement innocent, n'ayant eu aucune influence sur la politique rwandaise depuis 1989 et n'ayant fait partie D'aucun groupe, sauf D'être le frère de l'épouse du Chef de l'Etat du Rwanda."

Détenu en Belgique en attendant son transfert au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), Protais Zigiranyirazo répond D'un seul chef D'accusation portant sur l'extermination, ou alternativement le meurtre, entendus comme crimes contre l'humanité.

Les charges retenues contre lui font surtout référence à des massacres commis à des barrages routiers érigés près de ses différentes résidences durant le génocide anti-tutsi et les massacres D'opposants en 1994.

Selon Me de Temmerman, "les faits contenus dans l'acte D'accusation sont un ensemble D'erreurs et de mensonges délibérés, indigne pour une justice internationale."

l'avocat belge indique que les concepts akazu, réseau et escadrons de la mort sont "trois inventions à caractère politique après l'installation du multipartisme au Rwanda, exploités par des politiciens, des organisations dites droit de l'homme et des journalistes irresponsables à l'intérieur et l'extérieur du Rwanda".

Me de Temmerman ajoute que "c'est avec une grande confiance que mon client comparaîtra devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda pour démystifier la puissance D'un beau-frère D'un président. ".

l'avocat belge considère que l'accusation contre Protais Zigiranyirazo est "une attaque brutale contre la famille Habyarimana , déjà victime de l'assassinat du chef de la famille, sans que [le procureur du TPIR] Mme Carla del Ponte estime devoir mettre en accusation les responsables de cet attentat qui a mis le Rwanda en feu et sang.".

Me de Temmerman indique que Protais Zigiranyirazo, sera transféré au Tribunal D'Arusha après avoir comparu devant la Cour de cassation en Belgique, conformément à la loi belge qui régit la coopération avec les tribunaux ad hoc des Nations unies.

Me de Temmerman connaît bien les débuts du TPIR, puisqu'il a défendu brièvement l'ancien chef milicien Georges Rutaganda.

AT/PHD/FH (ZI_0905A)