19.04.2001 - TPIR/SEMANZA - LE PARQUET SUR LE POINT DE CLOTURER SES MOYENS DE PREUVE

Arusha19 avril 2001 (FH)- Le parquet est sur le point de terminer la présentation de ses moyens de preuve dans le procès contre l'ancien maire de Bicumbi (préfecture de Kigali rurale, centre-est du Rwanda), Laurent Semanza, poursuivi pour génocide et crimes contre l'humanité par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Les derniers témoins du parquet seront le sociologue français André Guichaoua et le juriste ivoirien René Degni-Segui.

0 min 47Temps de lecture approximatif

Professeur à l'université de Lille, André Guichaoua témoignera dès lundi prochain. André Guichaoua et René Degni-Segui ont déjà été cités comme témoins experts du parquet dans D'autres affaires devant le TPIR. René Degni-Segui est l'ancien rapporteur de l'ONU sur les violations des droits de l'homme au Rwanda.

Mercredi le Tribunal a entendu trois témoins du parquet: un enquêteur, un traducteur et un témoin des faits.

Laurent Semanza répond de quatorze chefs D'accusation portant sur des massacres de Tutsis dans les communes de Bicumbi et Gikoro. Il plaide non coupable. Son procès a commencé en octobre 2000. Il est jugé par la troisième chambre de première instance du TPIR présidée, dans cette affaire, par le juge russe Yakov Ostrovsky.

AT/PHD/FH (SE_0419A)