13.03.2001 - TPIR/MEDIAS - LE PARQUET A COURT DE TEMOINS POUR LA SEMAINE

Arusha, le13 mars 2001 (FH)- Le parquet du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) a indiqué être à court de témoins pour cette semaine dans le procès des anciens responsables des médias en cours à Arusha.

Le substitut camerounais du procureur, William Egbe, a expliqué mardi que deux de ses témoins ont eu des empêchements de dernière minute et ne pourront pas par conséquent comparaître cette semaine.

1 min 6Temps de lecture approximatif

Le Tribunal se contentera seulement de la déposition du douzième témoin, Adrien Rangira, qui devrait s'achever mercredi.

William Egbe a indiqué qu'un de ses témoins, "M.AFW", a été retardé à Kigali par la maladie de son épouse tandis que le second témoin programmé pour la semaine assiste à une conférence à Paris. Le représentant du parquet a signalé qu'il n'a pas été en mesure de trouver "un témoin de remplacement", estimant que la défection de ses deux témoins constituait "un cas de force majeure".

Le procès des anciens responsables des médias regroupe l'ancien promoteur de la Radio-télévision libre des mille collines (RTLM), Ferdinand Nahimana, l'ancien conseiller politique au ministère des affaires étrangères et membre du comité D'initiative de la RTLM, Jean-Bosco Barayagwiza, et l'ancien directeur et rédacteur en chef de la revue Kangura, Hassan Ngeze.

La défense a exigé à plusieurs reprises que le parquet lui présente la liste définitive de ses témoins ainsi que leur ordre de comparution mais a souvent reçu des réponses partielles. Le parquet avait envisagé dans un premier temps de présenter une centaine de témoins mais la liste a été plus tard réduite jusqu'à la moitié.

AT/PHD/FH(ME_0313B)