06.03.2001 - TPIR/MEDIAS - l'EQUIPE DE DEFENSE DE BARAYAGWIZA S'ELARGIT

Arusha 6 mars 2001 (FH) - l'équipe de défense de l'ancien conseiller politique au ministère des affaires étrangères et membre du comité de la Radio-télévision libre des Mille collines (RTLM), Jean-Bosco Barayagwiza, s'élargit progressivement.

Mardi après midi, l'avocat italien, Me Giacomo Barleta Caldarera, conseil principal dans l'affaire Barayagwiza, a présenté Me Isabelle Kolchach, exerçant habituellement à Catane en Italie, qui sera son assistante.

0 min 59Temps de lecture approximatif

Me Calderera a ajouté que son co-conseil, l'avocat béninois, Me Alfred Pognon, arrivera à Arusha mercredi.

Bâtonnier de l'ordre des avocats du Bénin, Me Pognon avait été retardé par les élections présidentielles dans son pays, élections auxquelles un autre avocat exerçant au TPIR, Me Sadikou Alao, s'était porté candidat.

Me Sadikou Alao est co-conseil dans l'affaire de l'ancien maire de Bicumbi (préfecture Kigali rurale, centre-est du Rwanda), Laurent Semanza, dont le procès a repris mardi.

Les avocats de Jean-Bosco Barayagwiza le défendent contre son gré. Jean-Bosco Barayagwiza boycotte le procès des anciens responsables "des médias de la haine" en cours au TPIR, arguant que le TPIR est manipulé par le gouvernement rwandais.

Sont concernés par le procès des médias, outre Jean-Bosco Barayagwiza, l'ancien promoteur de la RTLM, Ferdinand Nahimana, et l'ancien directeur et rédacteur en chef de la revue Kangura, Hassan Ngeze. Mardi le Tribunal entendait la déposition du dixième témoin de l'accusation. l'avocat canadien, Me René Martel, co-conseil dans l'affaire Ngeze, a relevé que le témoin utilisait un faux nom.

AT/PHD/FH (ME_0306C )