01.03.2001 - TPIR/CYANGUGU - LE PROCES DU GROUPE CYANGUGU AJOURNE JUSQU'AU MOIS DE MAI

Arusha 1er mars 2001(FH) - Le procès de trois personnes accusées de génocide en préfecture de Cyangugu (sud-ouest du Rwanda) a été ajourné jusqu'au 2 mai prochain, a-t-on appris jeudi au Tribunal pénal international pénal pour le Rwanda (TPIR).

Sont concernés par ce procès, l'ancien ministre des transports sous le gouvernement intérimaire, André Ntagerura, l'ancien préfet de Cyangugu, Emmanuel Bagambiki, ainsi que l'ancien commandant de la garnison militaire de la place, le lieutenant Samuel Imanishimwe.

1 minTemps de lecture approximatif

Alors que le procès a commencé en septembre 2000, le procureur vient de citer vingt témoins. Les coaccusés plaident non coupables.

Le procès du groupe Cyangugu alterne avec celui de l'ancien maire de Bicumbi (préfecture Kigali rurale, centre-est du Rwanda), Laurent Semanza.

Laurent Semanza et les coaccusés de Cyangugu sont jugés par la troisième chambre de première instance du TPIR comprenant les juges jamaïcain, George Williams, russe, Yakov Ostrovsky, et slovène, Pavel Dolenc.

Cette chambre est normalement présidée par le juge Williams mais dans l'affaire Semanza, c'est le juge Ostrovsky qui dirige les débats.

Le procès de l'ancien Semanza avait été suspendu peu avant les vacances judiciaires de décembre dernier après l'audition de neuf témoins du parquet. Il reprend mardi prochain. Le lundi 5 mars est une journée fériée en Tanzanie et au Tribunal D'Arusha.

Laurent Semanza répond de quatorze chefs D'accusation portant sur des massacres de Tutsis dans les communes de Bicumbi et Gikoro. Il plaide non coupable.

AT/PHD/FH (CY_0301A)