Dossier spécial

L’échec du Fonds pour les victimes de la CPI

Pendant plus de 15 ans, le Fonds au profit des victimes de la Cour pénale internationale (CPI) n’a cessé de revisiter ses plans, sa stratégie et son mode opératoire. Le résultat est un échec patent. Son budget est opaque. Ses actions concrètes pour les victimes sont aussi limitées que dépourvues d’évaluation. A partir de l’analyse des documents de la Cour, de nombreux entretiens et de reportages sur le terrain – comme en République démocratique du Congo, en Ouganda ou en Géorgie – Justice Info dévoile le (dys)fonctionnement de cet organe de la CPI et établit les responsabilités de son échec. Comment en est-on arrivé là ? Qui doit porter le blâme ?

Fonds victimes de la CPI : en Géorgie, en attendant Godot
SÉRIE FONDS VICTIMES DE LA CPI – ÉPISODE 6 La Géorgie a été le premier territoire hors continent africain sélectionné par la Cour pénale internationale pour une enquête. Douze ans après la guerre de 2008, la petite république du Caucase attend toujours ses conclusions. En novembre dernier, le Fonds au profit des victimes de la CPI […]
Par Franck Petit, envoyé spécial en Géorgie
Lire la suite
Plus d'articles

TOUS NOS ARTICLES SUR LA COUR PÉNALE INTERNATIONALE

En attendant la publication de nos prochains articles inédits dédiés à ce dossier spécial sur les élections du procureur de la CPI, consultez l’ensemble de nos publications au sujet de la Cour pénale internationale, depuis 2015.

Le fonds de la CPI pour les victimes (Trust Fund for the Victims / TFV) : une usine à gaz. Un échec.
Illustration : © Pacal Bruandet pour JusticeInfo.net