30.01.2001 - TPIR/MEDIAS - LE PROCES DES MEDIAS REPORTE A LUNDI PROCHAIN

Arusha 30 janvier 2001 (FH) - Le procès des médias, qui devait reprendre mercredi, a été ajourné à lundi prochain, suite à l'indisponibilité D'un des juges.

Des sources au sein du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) ont indiqué à l'agence Hirondelle qu'un des trois juges qui siègent dans ce procès a des problèmes de santé.

1 min 4Temps de lecture approximatif

Le procès des responsables des médias se déroule devant la première chambre de première instance du TPIR présidée par la juge sud-africaine Navanethem Pillay et comprenant en outre les juges norvégien, Erik Mose, et sri-lankais, Asoka de Zoysa Gunawardana.

Sont concernés par ce procès, l'ancien directeur de la Radio-télévision des mille collines (RTLM), Ferdinand Nahimana, l'ancien conseiller politique au ministère des affaires étrangères et membre du comité D'initiative de la RTLM, Jean-Bosco Barayagwiza, et l'ancien directeur et rédacteur-en-chef du journal Kangura, Hassan Ngeze.

Ouvert sur le fond le 23 octobre 2000, le procès est boycotté depuis le début par Jean-Bosco Barayagwiza, arguant que le TPIR ne peut le juger de façon équitable.

A la veille de la reprise du procès, un deuxième coaccusé a également menacé de le boycotter. Il s'agit de Hassan Ngeze, qui proteste notamment contre une fouille effectuée le 10 janvier dernier dans sa cellule. Il réclame en outre la traduction intégrale, en français et en anglais, de 71 numéros de Kangura. Le journal de Hassan Ngeze était essentiellement rédigé en kinyarwanda, la langue nationale rwandaise.

Le procès des médias avait été suspendu le 9 novembre 2000 après l'audition de trois témoins de l'accusation.

AT/MBR/FH (ME_0130A )