13.10.2000 - TPIR/CYANGUGU - LE PROCES CYANGUGU SUSPENDU JUSQU'AU 23 OCTOBRE

Arusha 13 octobre 2000 (FH) - Le procès de trois responsables accusés de crimes commis en préfecture de Cyangugu (sud-ouest du Rwanda) a été suspendu jusqu'au 23 octobre prochain, a-t-on appris vendredi à Arusha.

La chambre qui juge l'ancien ministre des transports, André Ntagerura, l'ex-préfet de Cyangugu, Emmanuel Bagambiki, et l'ancien commandant de la garnison militaire de la place, Samuel Imanishimwe, devrait commencer un autre procès le 16 octobre: celui de l'ancien maire de Bicumbi en préfecture de Kigali rurale (centre-est du Rwanda), Laurent Semanza.

1 min 17Temps de lecture approximatif

La chambre a notamment programmé ce jour-là, une audience consacrée à l'amicus curiae (ami de la cour) du gouvernement belge.

Le procès du groupe Cyangugu a commencé le 18 septembre. Vendredi, le parquet en était à son sixième témoin.
Le procureur affirme que les trois accusés "ont agi de concert pour une même entreprise criminelle: celle de l'élimination des Tutsis sur la carte démographique rwandaise, et singulièrement de la préfecture de Cyangugu".

Plus de cent mille Tutsis ont été massacrés en préfecture de Cyangugu dans un espace de vingt trois jours, selon le parquet.

Les témoins de l'accusation ont décrit les massacres de Tutsis dans différents lieux de la préfecture de Cyangugu notamment au terrain de football de Gashirabwoba et à l'église de Mibilizi.

Le 23 octobre, le TPIR ouvrira par ailleurs le procès collectif des responsables des médias. Ce procès regroupe l'ancien directeur de la Radio-télévision libre des mille collines (RTLM), Ferdinand Nahimana, l'ancien conseiller politique au ministère des affaires étrangères et membre du comité D'initiative de la RTLM, Jean-Bosco Barayagwiza, et l'ancien directeur et rédacteur en chef de la revue Kangura, Hassan Ngeze.

l'ancien présentateur italo.-belge à la RTLM, Georges Ruggiu, en faisait initialement partie mais il en a été retiré après qu'il eut décidé de plaider coupable. En juin dernier, il a été condamné à douze ans D'emprisonnement. Il devrait témoigner contre ses anciens coaccusés.

AT/PHD/FH (CY%1013A)