04.09.2000 - TPIR/BAGILISHEMA - BAGILISHEMA A FAIT CE QU'IL A PU POUR SAUVER LES TUTSIS, SELON LA DE

Arusha 4 septembre 2000 (FH) - l'ancien maire de Mabanza (préfecture de Kibuye, ouest du Rwanda), Ignace Bagilishema, aurait fait tout ce qu'il a pu pour sauver les Tutsis persécutés, ont plaidé ses avocats, lundi, devant le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Ignace Bagilishema est poursuivi pour les massacres de Tutsis dans quatre communes de la préfecture de Kibuye.

0 min 55Temps de lecture approximatif

Les avocats français, Me François Roux, et mauritanien, Me Maroufa Diabira, ont affirmé que leur client n'a jamais adhéré à l'idéologie génocidaire. La défense a souligné que dès le début des événements en 1994, l'accusé a "fait le tour des secteurs pour donner la bonne parole".

Ignace Bagilishema s'est en outre adressé à l'autorité supérieure pour que la population de sa commune ne soit pas massacrée, a ajouté la défense. Les témoins de la défense ont affirmé que les massacres en commune Mabanza ont été commis par des assaillants "Abakiga" venus des communes voisines et que l'ancien maire n'avait pas des moyens pour leur résister.

Le parquet a soutenu pour sa part que l'accusé " a été sélectif dans la manière dont il cherchait quelles personnes il protégeait et lesquelles il sacrifiait pendant les massacres". Le parquet a demandé l'emprisonnement à vie pour l'ancien maire de Mabanza.

La défense entend demander l'acquittement. La plaidoirie de la défense devrait se poursuivre mardi matin.

AT/PHD/FH (BS%0904B)