06.07.2000 - TPIR/BAGILISHEMA - PLAIDOIRIES REPORTÉES AU MOIS D'AOUT

Arusha 6 juillet 2000 (FH) - Le réquisitoire du parquet et la plaidoirie de la défense dans le procès de l'ancien maire de Mabanza (préfecture Kibuye, ouest du Rwanda), Ignace Bagilishema, ont été reportées au mois D'août, a-t-on appris jeudi à Arusha.

Des sources au sein du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR) avancent la semaine du 21 au 25 août comme nouvelles dates des plaidoiries, peu après les vacances judiciaires D'un mois qui prennent fin le 14 août.

1 min 5Temps de lecture approximatif

La première chambre de première instance qui juge l'ancien maire de Mabanza avait initialement programmé les arguments finaux des parties entre le 10 et le 14 juillet. Les débats ont été ajournés, en raison de problèmes de traduction, explique-t-on au TPIR.

Ignace Bagilishema est poursuivi pour des massacres de Tutsis dans quatre communes de la préfecture de Kibuye. Son procès a commencé le 27 septembre 1999. Le dernier témoin a comparu au mois de juin dernier. Le parquet a cité dix-huit témoins, dont deux experts, la défense quinze, y compris l'accusé lui-même.

l'ancien maire de Mabanza est défendu par les avocats français, Me François Roux, et mauritanien, Me Maroufa Diabira.

Ignace Bagilishema, 45 ans, a été arrêté en en Afrique du Sud au mois de février 1999 et transféré au centre de détention des Nations unies à Arusha. l'accusé a été maire de Mabanza de février 1980 à juillet 1994.

Ignace Bagilishema a D'abord travaillé au ministère de la jeunesse à Kigali, puis à Nyanza (préfecture de Butare, sud du Rwanda) comme directeur D'un centre pour jeunes, avant D'être nommé maire. Auparavant, il avait tenté D'embrasser la carrière militaire.

AT/PHD/FH (BS%0706A)