09.06.2000 - TPIR/BAGILISHEMA - LE REQUISITOIRE DU PARQUET FIXE AU 10 JUILLET

Arusha 9 juin 2000 (FH) - Le réquisitoire du parquet dans le procès de l'ancien maire de Mabanza (préfecture Kibuye, ouest du Rwanda), Ignace Bagilishema, a été fixé au 10 juillet prochain, a -t -on appris vendredi au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Ignace Bagilishema est poursuivi pour des massacres de Tutsis dans quatre communes de la préfecture de Kibuye.

1 min 56Temps de lecture approximatif

Les parties ont jusqu'au 14 juillet pour présenter leurs arguments finaux, a indiqué le juge norvégien, Eric Mose, qui préside la chambre qui juge Bagilishema.

l'ancien maire de Mabanza est défendu par les avocats français, Me François Roux, et mauritanien, Me Maroufa Diabira. Le procès D'Ignace Bagilishema a commencé le 27 septembre dernier. Le parquet a cité dix huit témoins, dont deux experts, la défense quinze, y compris l'accusé lui-même.

Dans son témoignage, Ignace Bagilishema a affirmé qu'il avait toujours essayé de protéger les Tutsis persécutés. Bagilishema a indiqué avoir utiliser le peu de moyens à sa disposition pour contrer les attaques des assaillants "Abakiga" venant du Nord, auxquels, à un moment donné, se sont joints "les délinquants de Mabanza". l'accusé a signalé avoir recouru aux autorités supérieures, mais en vain.

Bagilishema a caractérisé D' "aberrantes" et de "pures inventions" les accusations portées contre lui.Le parquet allègue que "tout au long des mois D'avril, mai et juin 1994 dans diverses localités de la commune Mabanza dans la préfecture de Kibuye, Ignace Bagilishema, agissant de concert avec D'autres, a commis des actes de meurtre et a encouragé D'autres à capturer, torturer et tuer des hommes, des femmes et des enfants tutsis cherchant à se mettre à l'abri des attaques dans les régions de Mabanza, Gitesi et Gishyita et Gisovu dans la préfecture de Kibuye".

Initialement coaccusé avec sept autres personnes, le Tribunal a ordonné le 15 septembre dernier un procès séparé pour Ignace Bagilishema. Le Tribunal a fondé sa décision sur le fait que deux de ses coaccusés ont été déjà jugés et que les cinq autres étaient en fuite. Peu de temps après, un
D'entre eux, l'ancien conseiller municipal en commune de Gishyita, Mika Muhimana, a été arrêté à Dar-es-salaam en Tanzanie.

Ignace Bagilishema a été, quant à lui, interpellé en Afrique du Sud au mois de février 1999. l'accusé a été maire de Mabanza de février 1980 à juillet 1994. Ignace Bagilishema est né le 21 mai 1955 à Rubengera en commune Mabanza. Après ses études secondaires à Kabgayi et à Byimana (préfecture Gitarama, centre du Rwanda), il a été admis à l'Ecole supérieure militaire (ESM) de Kigali. l'accusé a quitté l'ESM deux mois avant la fin des ses études, en raison de problèmes de santé.

Ignace Bagilishema a D'abord travaillé au ministère de la jeunesse à Kigali, puis à Nyanza (préfecture Butare, sud du Rwanda) comme directeur D'un centre pour jeunes, avant D'être nommé maire. Issu D'une famille de huit enfants, Ignace Bagilishema est marié et lui-même père de six enfants.

AT/MBR/FH (BS%0609B)