01.06.2000 - TPIR/BAGILISHEMA - l'ATTAQUE SUBIE DEPASSAIT LES MOYENS DU MAIRE, SELON l'ACCUSE

Arusha 1er juin 2000 (FH) - l'attaque qu'a subie la commune Mabanza (préfecture de Kibuye, ouest du Rwanda), dépassait les moyens à la disposition du maire, a affirmé Ignace Bagilishema, lors de son propre témoignage, jeudi, devant le tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Accusé de génocide et de crimes contre l'humanité, Ignace Bagilishema a entamé jeudi matin sa déposition pour sa propre défense.

1 min 50Temps de lecture approximatif

l'ancien maire de Mabanza est poursuivi pour des massacres de Tutsis dans quatre communes de la préfecture Kibuye : Mabanza, Gitesi, Gishyita et Gisovu.

"l'attaque qu'a subie la commune Mabanza dépassait de loin les moyens à ma disposition. De façon que je n'ai pas pu l'arrêter. Dans ces conditions, je me trouvais vraiment humilié et je ne savais quoi faire", a indiqué l'accusé.

Ignace Bagilishema a expliqué qu'il avait notamment organisé des rondes pour faire face aux massacres et tenu des réunions pour sensibiliser la population à rester solidaire.

l'accusé devenu témoin a signalé avoir fait tout ce qu'il pouvait pour contrecarrer les assaillants, "mais ils ont été plus forts que nous".

Les témoins de la défense ont affirmé que la commune Mabanza a été attaquée par des assaillants "Abakiga", venus des communes voisines.

Ignace Bagilishema est né le 21 mai 1955 à Rubengera en commune Mabanza. Après ses études secondaires à Kabgayi et à Byimana (préfecture de Gitarama, centre du Rwanda), il a été admis à l'Ecole supérieure militaire (ESM) de Kigali.

l'accusé a indiqué avoir quitté l'ESM deux mois avant la fin des ses études, en raison des problèmes de santé.

Ignace Bagilishema a D'abord travaillé au ministère de la jeunesse à Kigali, puis à Nyanza (préfecture Butare, sud du Rwanda) comme directeur D'un centre pour jeunes, avant D'être nommé maire. l'accusé a été maire de Mabanza de février 1980 à juilet 1994.

Issu D'une famille de huit enfants, Ignace Bagilishema est marié et lui-même père de six enfants (cinq filles et un garçon).

Le procès D'Ignace Bagilishema a commencé le 27 septembre dernier. Le parquet a cité dix huit témoins et la défense quatorze.

Ignace Bagilishema est jugé par la première chambre de première instance du TPIR présidée par le juge norvégien Eric Mose et comprenant en outre, les juges sri-lankais, Asoka de Zoysa Gunawardena, et turc, Mehmet Güney.

Ignace Bagilishema a été arrêté le 20 février 1999 en Afrique du sud et transféré le même jour au TPIR.

Il figurait sur le premier acte D'accusation établi en 1995 par le TPIR aux côtés de sept autres personnes, dont deux, l'ancien préfet Clément Kayishema, et l'homme D'affaires Obed Ruzindana, ont été déjà jugés. Le 15 septembre dernier, le Tribunal a ordonné un procès séparé pour l'ancien maire de Mabanza. Sa déposition devrait durer plus de trois jours.

AT/PHD/FH (BS%0601A)