27.04.2000 - TPIR/BAGILISHEMA - BAGILISHEMA AVAIT SUPPRIME TOUTE DISCRIMINATION ETHNIQUE, AFFIRME UN

Arusha 27 avril 2000 (FH) - l'ancien maire de Mabanza ( préfecture de Kibuye, ouest du Rwanda), Ignace Bagilishema, avait supprimé toute discrimination ethnique dans sa commune, a affirmé jeudi un témoin devant les juges du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

Le deuxième témoin cité par la défense, nommé "BE" afin de protéger son identité, a déclaré que "pendant les quatorze ans passés à la tête de la commune, Bagilishema a été un homme de la paix, de l'unité, et du développement".

2 min 35Temps de lecture approximatif

Le témoin "BE" est un Hutu âgé de 36 ans qui demeurait en commune Mabanza avant son exil en juillet 1994.

"Bagilishema avait supprimé toute discrimination ethnique ", a-t-il affirmé , avant D'ajouter qu'au moment où l'insécurité menaçait sa commune en avril 1994, quelques jours après l'attentat contre l'avion présidentiel, Bagilishema a invité la population "à garder sa cohésion, et à veiller à la sécurité pour tous".

Le témoin a affirmé que c'est Bagilishema qui a suggéré la constitution de groupes de rondes pour veiller à la sécurité. "Ces groupes comprenaient aussi bien des Hutus que des Tutsis, mais ils se sont désagrégés à un moment donné, suite aux menaces D'attaques proférées par les assaillants Abakiga des communes voisines du Nord", a-t-il expliqué.

Il a dit aux juges qu'au moment où les gens s'entre-tuaient dans les communes et préfectures voisines, Bagilishema a demandé à sa population de ne pas écouter ceux qui prêchaient la haine inter-ethnique et y a réussi.

"D'ailleurs", a-t-il poursuivi, "Radio Muhabura [appartenant au FPR (Front patriotique rwandais), rébellion tutsie] l'avait une fois félicité pour son effort de maintien de la sécurité dans sa commune, mais une partie de la population a commencé alors à le suspecter de complicité avec le FPR".

"Je n'avais pas suivi toute l'émission, mais J'ai personnellement entendu cette radio inviter les autres bourgmestres à suivre l'exemple de Bagilishema", a-t-il dit , répondant à une question D'un juge.

Le témoin a ajouté que par la suite un groupe de "voyous" qui suspectaient Bagilishema, s'est associé aux envahisseurs "Abakiga" venus du Nord pour perquisitionner son domicile. "Ils voulaient vérifier si Bagilishema ne cachait pas de Tutsis ou s'il n'y avait pas un dépôt D'armes destinées au FPR", a-t-il expliqué aux juges.

Evoquant le rôle joué par Bagilishema pour venir en aide aux fugitifs tutsis qui avaient trouvé refuge au bureau communal , le témoin a déclaré que l'accusé avait notamment lancé des communiqués qui ont été lus dans des églises, invitant la population à fournir des vivres aaux fugitifs.

"Ils ont toujours eu à manger jusqu'à leur départ, et c'est sur menace D'attaques de la part des Abakiga qu'ils ont décidé de se rendre à Kibuye", a-t-il affirmé.

"Je n'ai jamais entendu dire que soit Bagilishema, soit une autre autorité, leur ait donné l'ordre de partir pour Kibuye", a-t-il dit, répondant à une question D'un juge.

La chambre a par ailleurs brièvement entendu jeudi soir, le troisième témoin de la défense nommé "TP", qui a abondé dans le sens de la déposition de son prédécesseur en ce qui concerne le comportement positif de Bagilishema avant et pendant les événements D'avril 1994.

Le témoin "TP", un Hutu qui habitait Mabanza en avril 94, mais qui a fui le pays en août la même année, pour des raisons de sécurité, a affirmé que les fugitifs tutsis qui avaient trouvé refuge au bureau communal sont partis pour Kibuye parce qu'ils avaient appris que les Abakiga avaient quitté la commune voisine de Rutsiro pour venir les attaquer. "Ils réalisaient que la commune Mabanza n'avait pas de moyens de les protéger", a-t-il dit.

Au cours du contre-interrogatoire, les deux témoins ont dit ne pas savoir si Bagilishema, en tant que plus haute autorité communale, aurait pris des mesures ou alors fait recours à la préfecture, pour contrer l'attaque des Abakiga, survenue après le départ des réfugiés vers Kibuye.

CR/PHD/FH(BS%0427a)