20.10.1999 - TPIR/NGEZE - DELAI D'UNE SEMAINE POUR PREPARER LA DEFENSE DE l'EX-JOURNALISTE

Arusha 20 octobre 99 (FH) - Le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), a accordé un délai supplémentaire D'une semaine pour la préparation de la défense de l'ancien rédacteur en chef de la revue extrémiste Kangura , Hassan Ngeze, a-t-on appris mercredi à Arusha.

Le TPIR aurait dû entendre la veille les arguments de la défense de Hassan Ngeze en réponse à la requête du parquet en vue de l'amendement de l'acte D'accusation et aux fins D'obtenir des mesures de protection des témoins à charge.

1 min 28Temps de lecture approximatif

l'avocate congolaise [Congo Brazzaville] de Hassan Ngeze, Me Patricie Mongo, avait demandé aux juges un délai supplémentaire pour mieux préparer la défense de son client.

Me Mongo avait fait valoir qu'elle n'avait pas eu assez de temps pour " connaître le dossier et le discuter entièrement avec son client ".

" A ma commission D'office le 26 septembre dernier, mon client m'avait D'abord contestée et ce n'est que début octobre que J'ai commencé " a expliqué Me Mongo, avant D'ajouter que " hier seulement J'ai reçu le mémoire du parquet en appui à sa requête aux fins D'amendement de l'acte D'accusation ".

Dans sa décision rendue mercredi au cours D'une audience qui a duré vingt minutes, la première chambre de première instance du TPIR présidée par la juge sud-africaine Navanethem Pillay", estime que Ngeze a droit à plus de temps pour préparer sa défense ".

"La défense a jusqu'au 26 octobre pour déposer sa réponse à la requête du parquet, et si ce délai n'est pas respecté, la chambre ne l'examinera pas", a dit la juge Pillay.

"Le procureur a jusqu'au 30 octobre pour déposer sa réplique à la réponse de la défense et passé ce délai, elle ne sera pas prise en considération non plus ", a ajouté la juge.

Hassan Ngeze a été arrêté le 18 juillet 1997 au Kenya et transféré le même jour à Arusha.

Il est accusé D'incitation au génocide et de crimes contre l'humanité, mais le parquet voudrait lui ajouter quatre nouveaux chefs D'accusation dont le génocide.

Le parquet voudrait en outre joindre Hassan Ngeze à deux autres accusés dans un éventuel procès collectif des " médias de la haine ".

CR/AT/PHD/FH(NG§1020A)