LE RWANDA ENVISAGE DE POURSUIVRE DES OFFICIELS FRANÇAIS POUR GENOCIDE

Arusha, le 21 août 2002 (FH) - Le gouvernement rwandais envisage, pour la première fois, de poursuivre des officiels français pour des crimes en rapport avec le génocide anti-tutsi de 1994, a appris l'agence Hirondelle.

"Nous avons déjà mentionné le rôle du gouvernement français dans le génocide.

0 min 47Temps de lecture approximatif

Nous sommes maintenant en mesure d'inculper quelques officiels", a déclaré une source au sein du gouvernement rwandais, sous le couvert de l'anonymat.

Les autorités rwandaises ont souvent reproché au gouvernement français d'avoir armé l'ancien régime qui a organisé le génocide et de lui avoir apporté un appui diplomatique.En 1998, une commission parlementaire française a conclu que Paris n'avait joué aucun rôle dans le génocide rwandais. Kigali a également accusé les militaires français de l'opération humanitaire "Turquoise" d'avoir créé une issue de secours vers l'ex-Zaïre pour les soldats, miliciens et officiels de l'ancien régime fuyant l'avancée du Front patriotique rwandais. « Turquoise » contrôlait la partie ouest du Rwanda, frontalière avec l'ex-Zaïre, entre juin et août 1994.

Contacté par téléphone, le procureur général du Rwanda, Gérard Gahima, a refusé de confirmer ou d'infirmer cette information.

GG/AT/GF/FH(RW-0820A)