LE GREFFIER DU TPIR VISITE LE RWANDA LA SEMAINE PROCHAINE

Arusha, le 26 février 2003) (FH) - Le greffier du Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR), Adama Dieng, envisage de visiter le Rwanda "au début de la semaine prochaine", a appris mercredi l'agence de presse indépendante Hirondelle.

Cette visite intervient au moment où les relations entre Kigali et le Tribunal d'Arusha ont atteint l'un de leurs plus bas niveaux, notent les observateurs.

1 min 35Temps de lecture approximatif

“Le greffier effectue simplement une visite normale de travail", a déclaré à Hirondelle le porte-parole intérimaire du Tribunal, Elsie Mbella.

Elsie Mbella a démenti les rumeurs selon lesquelles l'objet principal de cette visite serait de discuter des relations tendues entre les deux institutions. Elsie Mbella a indiqué que le greffier devrait rencontrer des hauts responsables gouvernementaux ainsi que des autorités judiciaires. Le porte-parole intérimaire a ajouté qu'Adama Dieng comptait également rencontrer les parlementaires ainsi que des officiels du barreau rwandais.

Une délégation de parlementaires rwandais ainsi que celle composée de représentants du barreau ont par le passé visité le TPIR.

Le TPIR accuse le Rwanda de se soustraire à ses obligations de faciliter les voyages des témoins se rendant à Arusha et de ne pas coopérer dans le cadre des enquêtes sur le crimes de guerre présumablement commis en 1994 par des membres des Forces rwandaises de défense (anciennement Armée patriotique rwandaise).

De son côté, Kigali accuse le TPIR de maltraiter les témoins et de recruter des suspects de génocide parmi les enquêteurs de la défense. Le gouvernement rwandais reproche par ailleurs à la juridiction internationale "l'incompétence, la mauvaise gestion et la corruption".

Plusieurs tentatives de normaliser les relations entre les deux parties ont avorté. La dernière initiative remonte au mois de décembre 2002 quand une réunion entre les organes du Tribunal (chambres, greffe et parquet) et des officiels rwandais a été annulée. Le Rwanda avait déclaré qu'il aurait participé à cette rencontre si et seulement si une tierce partie, en l'occurrence l'ambassadeur américain en charge des crimes de guerre, Pierre-Richard Rrosper, y avait également assisté. Aucune nouvelle date n'a été fixée pour cette rencontre.

La visite d'Adama Dieng à Kigali devrait vraissemblablement coïncider avec celle du procureur du TPIR, Carla del Ponte.

Au début du mois, Carla del Ponte avait annoncé qu'elle pourrait visiter le Rwanda "à la fin de février ou au début de mars", pour discuter des problèmes de coopération bilatérale.

AT/GG/FH(GR’0226A)