Kigali SE FELICITE DE L'INITIATIVE AMERICAINE EN VUE D'ARRÊTER LES SUSPECTS DE GENOCIDE

Arusha, 13 juin 2002 (FH) - Le gouvernement rwandais se félicite de l'initiative américaine d'offrir une récompense à quinconque donnera des renseignements qui permettront d'arrêter des suspects de génocide recherchés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR).

L'ambassadeur des Etats Unis pour les crimes de guerre, Pierre-Richard Prosper, a officiellement annoncé cette initiative, au cours d'une conférence de presse tenue à Nairobi (Kenya) mercredi.

1 min 8Temps de lecture approximatif

Parmi les suspects recherchés, Pierre-Richard Prosper a nommément cité l'homme d'affaires Félicien Kabuga, accusé d'être "le financier de la milice Interahamwe" considérée comme le fer de lance du génocide anti-tutsi de 1994 et des massacres d'opposants qui ont fait un million de morts en trois mois. Les Etats Unis offrent jusqu'à cinq millions de dollars pour arrêter de tels suspects.

Le conseil des ministres rwandais tenu à Kigali mercredi sous la présidence du premier ministre Bernard Makuza a loué cette initaitive de Washington, selon un compte-rendu diffusé par la radio nationale.

Pierre-Richard Prosper sera à Kinshasa ce jeudi pour rencontrer le président Joseph Kabila. Parmi les personnalités qui l'accompagnent, figurent le greffier du TPIR, le Sénégalais Adama Dieng.

A Nairobi, Pierre-Richard Prosper a déclaré qu'au moins huit autres personnes recherchées pour génocide se cacheraient en République démocratique du Congo (RDC).

Le TPIR a récemment accepté d'ouvrir une antenne en RDC, à la demande du gouvernement congolais. Pierre-Richard Prosper a déclaré que son pays appuie ce dernier développement.

Le gouvernement rwandais a par ailleurs confirmé le lancement officiel des juridictions participatives "gacaca" le 18 juin prochain. Elles sont destinées à juger des dizaines de milliers de personnes détenues dans les prisons rwandaises pour leur participation présumée au génocide.

AT/FH (RW-0613A )