REPRISE DU PROCES DU PERE RUKUNDO

 Arusha, 3 septembre 2007 (FH.TPIR/RUKUNDO) - Le procès du père Emmanuel Rukundo, ancien aumonier militaire, a repris lundi devant le Tribunal Pénal International pour le Rwanda (TPIR) avec un nouveau témoin de la défense.
1 min 13Temps de lecture approximatif

Déposant sous couvert de l’anonymat, le témoin a réfuté l’allégation du procureur selon laquelle le prêtre catholique était un extrémiste qui ne portait pas les Tutsis dans son sang. Il a par ailleurs nié que Rukundo ait joué un rôle quelconque dans les assassinats de Tutsis dans la région de Kabgayi (centre du Rwanda) en 1994. En fin d'aprés midi un second témoin a été cité. L’homme d’église est accusé de génocide et de crimes contre l’humanité et plaide non coupable. Son procès a commencé devant la chambre le 15 novembre 2006 et la présentation des preuves de sa défense a débuté lors de la précedente session en juillet. La cour présidée par le juge Joseph Asoka de Silva (Sri Lanka) a rappelé à l’ouverture de cette nouvelle session qu’elle comptait que les débats soient terminés le 5 octobre. La défense qui compte interroger l’accusé comme témoin pendant une semaine semble émètre des réserves. Sur 12 procès en cours quatre sont actuellement en audience devant le TPIR celui dit de Butare, où six accusés sont regroupés, celui de Siméon Nshamihigo, celui de Tharcisse Renzaho et celui du père Rukundo. PB/ER © Agence Hirondelle