06.11.08 - TPIR/KAREMERA - LE PROCES DES CHEFS DU MRND REPORTE AU 2 FEVRIER

Arusha, 6 novembre 2008 (FH) - Le procès des trois anciens responsables du Mouvement républicain national pour la démocratie et le développement (MRND), l'ancien parti unique rwandais, a été reporté au 2 février prochain en raison de la maladie d'un des trois accusés.
1 min 29Temps de lecture approximatif

Ce procès a commencé en septembre 2005. Les trois accusés : Edouard Karemera, Mathieu Ngirumpatse et Joseph Nzirorera, qui étaient respectivement vice-président, président et secrétaire général du MRND, sont détenus depuis plus de 10 ans.

Leurs avocats avaient commencé à présenter leurs preuves quand Ngirumpatse a du être hospitalisé et transféré dans un autre pays que la Tanzanie pour y être soigné. Plusieurs témoins ayant été amenés à Arusha seront entendus, mais leur témoignage sera enregistré à l'intention de l'accusé absent et le nombre de jours d'audience a été réduit à quatre par semaine afin de permettre aux avocats de se rendre au chevet de leur client.

Le procès dit MRND est celui des présumés responsables « politiques » du génocide rwandais. Les trois hommes sont notamment accusés d'avoir mis en place les milices interahamwe qui ont été le fer de lance du génocide. Un premier procès les avait rassemblé mais les débats qui avaient commencé en novembre 2003 ont été annulés en mai 2004. Le cas d'un de leurs co-accusé avait alors été disjoint.

Une nouvelle disjonction avait été envisagée ces derniers jours mais a été abandonnée sur décision du président de la chambre, M. Dennys Byron, qui est également président du tribunal. Une requête en disqualification a par ailleurs été déposée, l'un des accusé estimant que le président de la chambre est en tant que président du tribunal l'objet de pressions afin de terminer ce procès au plus vite.

NI/PB/GF

© Agence Hirondelle