Sans information, pas de réconciliation


Croatie : deux généraux croates acquittés après un procès pour crimes de guerre promus

1 min 24Temps de lecture approximatif
Deux généraux croates à la retraite acquittés à l'issue d'un procès pour crimes de guerre par la justice internationale, Ante Gotovina et Mladen Markac, ont été nommés membres du Conseil de sécurité nationale par la présidente de la Croatie, une décision qui risque d'exaspérer la Serbie.

Ce conseil mis en place par la présidente conservatrice Kolinda Grabar Kitarovic aura pour mission de "discuter de certains sujets relevant de la sécurité nationale, préparer des analyses et conseiller la présidente", a expliqué vendredi le cabinet présidentiel dans le communiqué annonçant ces nominations.

Outre quelques experts et hommes politiques, la plupart des 23 membres de ce conseil sont des généraux à la retraite.

Cette décision de faire appel à Ante Gotovina et Mladen Markac pourrait davantage détériorer les relations, déjà fragiles, entre la Croatie et la Serbie, car leur acquittement en 2012 par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY) avait provoqué l'ire de Belgrade.

Jugés pour crimes de guerre commis contre des Serbes de Croatie pendant le conflit serbo-croate (1991-95) - ayant suivi la proclamation par la Croatie de son indépendance de l'ex-Yougoslavie -, les deux hommes avaient été condamnés en première instance, en 2011, respectivement à 24 ans et 18 ans de prison.

Ils avaient été acquittés en appel en novembre 2012, une nouvelle alors accueillie avec enthousiasme en Croatie.

Ante Gotovina, qui avait fui la justice internationale pendant quatre ans, avant d'être arrêté en 2005 en Espagne, avait dirigé en 1995 l'opération "Tempête" contre les rebelles serbes, qui avait précipité la fin du conflit.

Il était accusé de la mort de 324 civils ou soldats ayant déposé les armes et du déplacement par la force de 90.000 Serbes de la Krajina. Les associations de victimes serbes avancent pour leur part les chiffres de 220.000 réfugiés et de près de 1.200 civils tués.

Référence document http://doc.afp.com/2C0JL
SLUG Croatie - Serbie - crimes - guerre - politique
Date de création 15/05/2015 17:22
Pays Croatie
Ville Zagreb
Crédit © 1994-2015 Agence France-Presse
Nombre de mots 304 mots
 

Formats disponibles

DOC
1,88 kB
 
HTML
1,88 kB
 

Versions du document

  • Version 1 - 15/05/2015 15:22 304 mots
 
Partager
Abonnez-vous à la newsletter