Sans information, pas de réconciliation

International

La revue de la semaine : la CPI veut s’occuper des Rohingyas, les anciens chefs de guerre libériens aux abois
Les juges de la Cour pénale internationale ont accru la pression internationale sur le régime de Myanmar en déclarant la cour compétente pour se saisir d’une partie au moins des crimes commis contre la communauté des Rohingyas. La portée de cette décision, rejetée par les autorités birmanes, risque d’être très controversée. La cour se donne le droit d’intervenir sur un pays qui n’est pas un Etat-partie au Traité de Rome, sans passer par le Conseil…
par Thierry Cruvellier, JusticeInfo.Net
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter