Sans information, pas de réconciliation

Tchad

Les victimes du régime de Habré peuvent-elles encore obtenir réparation ?
Il y a trois ans, le 30 mai 2016, l’ancien président du Tchad Hissène Habré était reconnu coupable de crimes contre l’humanité et crimes de guerre. Dans la foulée, les Chambres africaines extraordinaires ordonnaient le paiement de fortes réparations. Depuis, rien ne s’est passé. Pour le juriste et professeur Roland Adjovi, l’Union africaine devrait se faire un devoir de compenser les victimes.
par Sètondji Roland Adjovi, pour JusticeInfo.net
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter