Sans information, pas de réconciliation

Centrafrique : un correspondant de Radio Ndeke Luka échappe à une attaque d’ex-rebelles

Centrafrique : un correspondant de Radio Ndeke Luka échappe à une attaque d’ex-rebelles©DR/RNLCapture d''écran du site de Radio Ndeke Luka
1 minTemps de lecture approximatif

Le correspondant régional de Radio Ndeke Luka (RNL) dans la préfecture de la Nana Gribizi, dans le  centre-nord de la Centrafrique, Jean-Pierre Ngarassouma, a échappé lundi à une tentative d’assassinat, selon la radio qui met en cause des éléments de l’ancienne rébellion de Séléka.
 Six hommes armés de fusils et de gourdins ont fait irruption au domicile du journaliste à Kaga-Bandoro et ont mis le feu à la maison, après avoir battu le journaliste, sa femme et ses trois enfants, précise Radio Ndeke Luka.
 
Jean-Pierre Ngarassouma,  qui s’est aussitôt réfugié avec sa famille à la base locale de la Mission de l’ONU en Centrafrique (MINUSCA), a expliqué à la rédaction centrale de la radio à Bangui que les assaillants lui reprocheraient sa couverture des exactions perpétrées dans la région par ces éléments ex-Séléka.
 Toujours selon la radio, la division de la police de la MINUSCA à Kaga-Bangoro, a annoncé l’ouverture d’une enquête sur cet attentat.
La Direction de Radio Ndeke Luka exprime son indignation face à cette agression  et annonce avoir saisi les autorités centrafricaines compétentes pour que la lumière soit faite sur cette affaire.
Le ministère de la Sécurité publique a assuré que « des actions étaient en cours » pour établir les responsabilités.
 Créée par la Fondation Hirondelle, Radio Ndeke Luka, qui couvre l’ensemble du territoire centrafricain et qui diffuse ses programmes en français et en sango, est considérée comme la radio de référence dans le pays.

Partager
Abonnez-vous à la newsletter