Sans information, pas de réconciliation

Yémen: trois membres présumés d'Al-Qaïda tués par un drone

1 min 3Temps de lecture approximatif

Trois membres présumés d'Al-Qaïda ont été tués dans une attaque de drone, probablement américain, dans le sud du Yémen, fief des groupes jihadistes, ont indiqué mercredi des sources de sécurité.

L'attaque, menée mardi soir, a pris pour cible un véhicule dans la province de Chabwa, tuant ses trois occupants, "des membres d'Al-Qaïda", a déclaré l'une des sources.

Les corps des trois personnes visées ont été totalement carbonisés dans le véhicule qui a pris feu.

Les Etats-Unis sont les seuls à disposer de drones pouvant atteindre des cibles dans la Péninsule arabique.

Washington considère la branche d'Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa), basée au Yémen, comme la plus dangereuse du réseau extrémiste.

Par ailleurs, quatre rebelles chiites Houthis ont été tués et six blessés lorsque le véhicule à bord duquel ils circulaient dans la province de Dhaleh (sud) a été pris dans une embuscade tendue par les forces gouvernementales, selon une source de sécurité.

Les forces gouvernementales yéménites, soutenues depuis mars 2015 par une coalition arabe sous commandement saoudien, affrontent à la fois des rebelles Houthis, qui contrôlent une partie du territoire dont la capitale Sanaa (nord), et des groupes jihadistes bien implantés dans le sud et le sud-est du Yémen.

Al-Qaïda et le groupe Etat islamique restent actifs dans ces régions, contrôlées en grande partie par les forces gouvernementales depuis leur reconquête à l'été 2015.

La guerre au Yémen a fait plus de 7.000 morts et près de 37.000 blessés depuis près de 21 mois, selon l'ONU.

Partager
Abonnez-vous à la newsletter