Sans information, pas de réconciliation

A la une à 12h00

3 min 59Temps de lecture approximatif

A LA UNE

Trump affiche sa complicité avec Johnson sur le Brexit au sommet du G7

BIARRITZ - Le président américain Donald Trump a manifesté son plein soutien dimanche au sommet du G7 au Premier ministre britannique Boris Johnson dans le bras de fer qui l'oppose aux Européens sur le Brexit, lui promettant un "très grand accord commercial" dès que Londres aura quitté l'UE.

"C'est l'homme qu'il faut pour faire le travail", a-t-il lancé lors de son premier entretien, très attendu, avec Boris Johnson autour d'un petit-déjeuner au deuxième jour du sommet sur les bords de l'Atlantique à Biarritz dans le sud-ouest de la France. Avec une accolade chaleureuse à son homologue américain, Boris Johnson a aussi affirmé que les deux pays concluront un "fantastique accord commercial une fois les obstacles écartés".

Sur deux sujets sensibles, le nucléaire iranien et le retour de la Russie au sein d'un G8, Donald Trump et ses partenaires semblent avoir trouvé un terrain d'entente lors de leur dîner informel samedi.

Les Sept (Etats-Unis, Allemagne, Grande-Bretagne, France, Italie, Japon, Canada) ont chargé le président français Emmanuel Macron de "discuter et d'adresser un message à l'Iran" pour éviter l'escalade dans la région

Les dirigeants se sont par ailleurs entendus pour "renforcer le dialogue et la coordination" avec la Russie, exclue du groupe en 2014, mais estiment qu'il est "trop tôt" pour la réintégrer dans un G8.

A Bayonne, une "marche des portraits" de Macron décrochés des mairies

BAYONNE - Une nouvelle manifestation, la troisième en deux jours, rassemblait dimanche matin à Bayonne quelques centaines de manifestants anti-G7, cette fois "pour le climat et la justice sociale", brandissant des portraits du président Macron décrochés depuis des mois dans des mairies.

Sous le slogan "Climat et justice sociale: Macron décroche, décrochons-le !", cette "marche des portraits", est organisée par les mouvements alternatifs et écologistes ANV COP 21, Alternatiba et Bizi, ces deux derniers d'origine basque. Elle se veut "100% non-violente et à visage découvert", selon les organisateurs.

Dans les rues étroites du centre de Bayonne, des militants ont déambulé en brandissant des portraits du chef de l'Etat, tête en bas, scandant "on est plus chauds que le climat" ou "et un, et deux, et trois degrés, c'est un crime contre l'humanité".

Tariq Ramadan visé par une nouvelle plainte, pour viol en réunion

PARIS - L'islamologue suisse Tariq Ramadan, déjà mis en examen pour deux viols, est visé par une nouvelle plainte en France, pour un viol en réunion qui se serait produit en 2014, a-t-on appris de source proche du dossier, confirmant des informations du Journal du dimanche et d'Europe 1.

Selon les deux médias, cette plainte a été déposée fin mai par "une femme, aujourd'hui âgée d'une cinquantaine d'années, qui travaillait alors comme journaliste radio" et a conduit le parquet de Paris à délivrer un réquisitoire supplétif.

L'intellectuel musulman, qui fut une figure aussi influente que controversée de l'islam européen, est déjà accusé par trois autres femmes en France et une autre en Suisse.

Paris fête les 75 ans de sa Libération

PARIS - "Paris outragé ! Paris brisé ! Paris martyrisé ! mais Paris libéré !": 75 ans jour pour jour après le célèbre discours du général de Gaulle, la capitale commémore à nouveau dimanche la fin de quatre ans d'occupation nazie.

La Ville de Paris a prévu plusieurs cérémonies symboliques et militaires pour célébrer ce "moment décisif et exaltant", selon la maire Anne Hidalgo, que fut l'expulsion en août 1944 des troupes allemandes, 1.500 jours après avoir hissé la croix gammée en haut de la Tour Eiffel.

C'est justement au pied du célèbre monument que les festivités vont débuter à 12h00 dimanche avec un hommage aux six sapeurs-pompiers de Paris qui avaient monté les escaliers de la dame de fer sous le feu ennemi pour remplacer l'étendard nazi par le drapeau tricolore.

Incendies en Amazonie: des centaines de nouveaux feux, l'émotion grandit

PORTO VELHO - Des milliers d'hommes ont été mobilisés au Brésil pour lutter contre les centaines de nouveaux incendies de forêts qui font rage à travers le pays, les plus dévastateurs en Amazonie de ces dernières années, alors que la pression internationale s'est accrue pour pousser le président brésilien Jair Bolsonaro à agir.

Quelque 1.663 nouveaux feux se sont déclarés entre jeudi et vendredi, selon l'Institut national brésilien de recherche spatiale (INPE).

Le sort de la plus vaste forêt tropicale de la planète est au coeur du sommet du G7 qui se tient ce week-end à Biarritz, dans le sud-ouest de la France. Donald Trump et le Boris Johnson ont proposé leur aide.

En France, la ministre des Outre-mer, Annick Girardin, et des élus de Guyane ont réclamé un fonds international "contre les feux de forêt et pour le reboisement" en rappellant que la Guyane, territoire français d'Amérique du sud, est touchée directement par ces incendies.

EN BREF

- En raison d'un épisode de pollution à l'ozone, la circulation différenciée est de mise depuis dimanche matin dans l'agglomération parisienne et la vitesse maximale autorisée est réduite.

- L'écrivain Yann Moix est l'auteur et non la victime de la plupart des sévices qu'il décrit dans son roman "Orléans", affirme dimanche son frère, dans une lettre ouverte publiée par Le Parisien.

- Environ 200.000 membres de l'ethnie musulmane des Rohingyas ont manifesté dimanche dans un camp de réfugiés au Bangladesh, pour commémorer le deuxième anniversaire de leur exil de Birmanie.

- Deux combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah et un Iranien ont été tués dans les raids menés par Israël en Syrie dans la nuit de samedi à dimanche sur les environs de la capitale Damas, selon une ONG.

- Rugby à 14: le champion au tapis. Toulouse, sacré en juin, a commencé la défense de son titre par une défaite sur le terrain de Bordeaux-Bègles (30-25), samedi, lors de la 1re journée du Top 14, privée des internationaux mobilisés par le Mondial-2019 au Japon.

Partager
Abonnez-vous à la newsletter