Sans information, pas de réconciliation

26.09.14 - RWANDA/SUÈDE - SUÈDE/RWANDA : UN SUSPECT DE GÉNOCIDE INCARCÉRÉ, UN AUTRE LIBÉRÉ

Arusha, 26 septembre 2014 (FH) – La justice suédoise a incarcéré mercredi une personne d’origine rwandaise soupçonnée de participation au génocide des Tutsis de 1994 tandis qu’un autre suspect a été libéré, apprend-on vendredi.

0 min 57Temps de lecture approximatif

Alors que le premier a été déjà naturalisé suédois, le deuxième, également d’origine rwandaise, n’a pas encore obtenu la citoyenneté du pays d’accueil, rapporte l’AFP sans identifier les deux hommes.L’enquête visant les deux suspects se poursuit, toujours selon l’AFP qui cite le procureur suédois en charge du dossier.En juin, la justice suédoise avait confirmé en appel la première condamnation pour génocide de son histoire, avec une peine de perpétuité pour un Rwandais naturalisé suédois.Stanislas Mbanenande, 55 ans, avait été reconnu coupable d'avoir joué « un rôle de commandement à un bas niveau » dans cinq massacres commis dans l'ouest du Rwanda. Des témoins avaient accusé cet homme, qui était ingénieur et instituteur, de s'être comporté en chef de milice armé. Lui, clamait son innocence.Plusieurs Rwandais ont déjà été condamnés en Belgique, au Canada, en Finlande, en Norvège, aux Pays-Bas, en Suisse et en France pour leur participation au génocide.Plus nombreux sont ceux qui ont été condamnés par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR). Basé à Arusha, dans le nord de la Tanzanie, ce dernier doit fermer ses portes d’ici à la fin de l’année.ER 

Partager
Abonnez-vous à la newsletter