La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter
Sondage | Votre avis sur Justice Info
Fermer X
Chaque semaine 3 nouvelles questions (très rapides).
Si vous souhaitez répondre à l'ensemble des questions en une seule fois (sondage complet), c'est bien sûr possible.
Cette semaine : parlez-nous de vous...

07.02.08 - TPIR/FRANCE - L’EX SOUS-PREFET NTAWUKURIRYAYO MAINTENU EN DETENTION

Paris, 7 février 2008 (FH)- La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Paris a rejeté mercredi une nouvelle demande de remise en liberté du Rwandais Dominique Ntawukuriryayo et décidera le 20 février de son éventuelle remise au Tribunal pénal international pour le Rwanda (TPIR). La juridiction internationale, basée à Arusha (Tanzanie), l'accuse d'avoir participé au génocide de 1994.

0 min 43Temps de lecture approximatif

A l’époque des faits, Ntawukuriryayo était sous-préfet de Gisagara au sud du Rwanda. Un premier arrêt de la chambre de l'instruction ordonnant la remise de M. Ntawukuriryayo au TPIR avait été cassé le 16 janvier par la Cour de cassation pour vice de forme. Dominique Ntawukuriryayo, 66 ans, est arrivé en France en 1999 où il bénéficiait d'un titre de séjour. Il a été interpellé le 16 octobre 2007 à Carcassonne (Aude) en vertu d'un mandat d'arrêt et de remise émis le mois précédent par le TPIR. L'acte d'accusation du TPIR stipule qu'"en raison des actes de Dominique Ntawukuriryayo et de ceux de ses subordonnés, pas moins de 25.000 réfugiés tutsis ont été tués sur la colline de Kabuye du 21 au 25 avril 1994".

PAS/AT/GF

Nous soutenir
CONTRIBUEZ A UNE INFORMATION INDÉPENDANTE SUR LA JUSTICE INTERNATIONALE
Partout dans le monde, accéder à la justice et l’information est vital pour permettre à des sociétés de se reconstruire après des périodes de violence. C’est pourquoi il nous tient à coeur de proposer un média gratuit, aux méthodes journalistiques rigoureuses, accessible à tous, au Nord comme au Sud. Justice Info fonctionne sur des contributions. Pour donner à nos journalistes les moyens de vous informer en toute indépendance, chaque contribution compte. Régulière c’est mieux, exceptionnelle c’est bien aussi.
FAITES UN DON
Partager
S'inscrire à la newsletter