Croatie


    TPIY: deux autres suicides avant Praljak
    29.11.17
    AFP

    Avant le Croate Slobodan Praljak, qui s'est donné la mort après avoir été condamné par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie, deux autres prisonniers du TPIY s'étaient suicidés et l'ex-président serbe Slobodan Milosevic était décédé en détention. Devant ses juges, mercredi, Slobodan Praljak a sorti une fiole de sa poche et avalé son contenu, et est mort peu après. - Slavko Dokmanovic - Dans la nuit du 28 au 29 juin 1998, l'ancien maire serbe de Vukovar (est de la Croatie), Salvko Dokmanovic se pend dans sa cellule du centre de détention du Tribunal, à l'âge de 48 ans, avant de connaître l'issue de son procès à La Haye. Il était accusé d'avoir organisé et participé...

    Lire la suite

    Prlic : le professeur devenu criminel de guerre
    27.11.17
    AFP

    Professeur d'économie aux manières policées, Jadranko Prlic fut un des dirigeants de la "Herceg-Bosna", entité autoproclamée pendant la guerre de Bosnie par des nationalistes croates, un rôle qui lui vaut d'être en prison depuis 2004. Condamné en 2013 à 25 ans de prison en première instance par le Tribunal pénal international pour l'ex-Yougoslavie (TPIY), celui qui fut notamment "Premier ministre" de l'entité est jugé en appel mercredi avec cinq autres ex-chefs de la "République croate d'Herceg-Bosna" dont son ancien "ministre de la Défense" Bruno Stojic. Tout comme Franjo Tudjman, décédé avant d'avoir pu être inculpé, ils avaient été reconnu coupable d'une "entreprise criminelle...

    Lire la suite

    La "Herceg-Bosna", sanglante tentative séparatiste des Croates de Bosnie
    27.11.17
    AFP

    Les dirigeants de la "République croate d'Herceg-Bosna", entité unilatéralement proclamée, furent un élément moteur de la guerre entre Croates catholiques et Bosniaques musulmans (1993-94). Ils doivent entendre mercredi leur verdict en appel par la justice internationale Dans quel contexte est née cette entité ? Depuis le début de la guerre de Bosnie en 1992, les Croates catholiques de Bosnie combattent auprès des Bosniaques musulmans, contre les Serbes orthodoxes. Mais les leaders nationalistes de la communauté croate (17% des 4,4 millions d'habitants), dissimulent de moins en moins leur volonté d'intégrer une "Grande Croatie". Ce projet, soutenu à Zagreb par le président croate...

    Lire la suite

    Croatie : deux généraux croates acquittés après un procès pour crimes de guerre promus
    16.05.15
    AFP

    Deux généraux croates à la retraite acquittés à l'issue d'un procès pour crimes de guerre par la justice internationale, Ante Gotovina et Mladen Markac, ont été nommés membres du Conseil de sécurité nationale par la présidente de la Croatie, une décision qui risque d'exaspérer la Serbie. Ce conseil mis en place par la présidente conservatrice Kolinda Grabar Kitarovic aura pour mission de "discuter de certains sujets relevant de la sécurité nationale, préparer des analyses et conseiller la présidente", a expliqué vendredi le cabinet présidentiel dans le communiqué annonçant ces nominations. Outre quelques experts et hommes politiques, la plupart des 23 membres de ce...

    Lire la suite