Yémen: "crimes de guerre" contre les enfants

12.09.17

AFP

La coalition arabe sous commandement saoudien a mené cinq frappes aériennes depuis juin au Yémen, qui ont tué 39 civils, dont 26 enfants, ce qui constitue des "crimes de guerre", a déclaré mardi l'organisation Human Rights Watch (HRW).

Ces attaques, menées "de manière délibérée ou irréfléchie", montrent que "les promesses de la coalition pour améliorer la conformité avec les lois de la guerre n'ont pas entraîné une meilleure protection pour les enfants", a ajouté HRW, dont le siège est à New York.

Ce communiqué a été publié alors qu'une session du Conseil des droits de l'Homme de l'ONU se déroule actuellement à Genève.

Selon HRW, cette instance devrait répondre à la poursuite des violations des droits de l'Homme par la coalition arabe, par les rebelles et par d'autres parties en conflit au Yémen en ouvrant "une enquête internationale indépendante" durant sa session de septembre.

La guerre au Yémen oppose des forces progouvernementales, soutenues par la coalition sous commandement saoudien et regroupées dans le sud, à une alliance entre des rebelles Houthis pro-iraniens et des forces restées fidèles à l'ex-président Ali Abdallah Saleh qui contrôlent la capitale Sanaa et le nord du Yémen depuis septembre 2014.

Depuis l'intervention de la coalition arabe en mars 2015, le conflit a fait quelque 8.400 morts et 48.000 blessés, dont de nombreux civils, et provoqué une grave crise humanitaire.

commentaires