Sans information, pas de réconciliation

Commissions vérité

Une Commission vérité en Espagne, pourquoi faire ?
Le premier ministre espagnol a annoncé vouloir établir une Commission vérité sur la période du franquisme. Quarante après l’avènement de la démocratie, le débat fait rage entre historiens sur le bien-fondé d’une telle commission, alors que les mémoires demeurent plurielles et antagonistes. Mais s’agit-il d’écrire l’histoire ou de reconnaître toutes les victimes ?
par François Musseau, notre correspondant à Madrid
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter