La justice doit être vue pour être rendue
S'inscrire à la newsletter

Le meilleur de Justice Info (2019-2020)

Justice Info marque une pause durant trois semaines et reprend ses publications le 24 août. Durant ce temps nous vous proposons une sélection de nos meilleurs articles depuis le mois de septembre 2019. Ce choix est d’abord le vôtre, celui de nos plus gros succès d’audience. Il est complété par les coups de cœur de la rédaction. L'occasion pour nous, et pour vous, de revenir sur l’actualité de la planète justice transitionnelle de ces douze derniers mois.

Le meilleur de Justice Info (2019-2020)
5 min 6Temps de lecture approximatif

Le choix des lecteurs

Laurent Gbagbo + Charles Blé GoudéPOURQUOI LA CPI A ACQUITTÉ LAURENT GBAGBO ET CHARLES BLÉ GOUDÉ

La procureure de la Cour pénale internationale vient de faire appel de l’acquittement de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé. Sept mois après la décision orale d’acquitter l'ancien président de la République de Côte d'Ivoire et son ministre de la Jeunesse, la chambre de première instance de la Cour pénale internationale a motivé par écrit, le 16 juillet, cette décision cinglante pour l’accusation. En voici les principaux motifs. LIRE LA SUITE

Manzoor PashteenMANZOOR PASHTEEN : PLAIDOYER POUR UNE COMMISSION VÉRITÉ AU PAKISTAN

Manzoor Pashteen, 25 ans, est à la tête d’un mouvement de plus en plus puissant au Pakistan qui réclame justice pour les Pachtounes, qui comptent des dizaines de milliers de victimes du terrorisme et de sa répression depuis le 11 Septembre. Pour que ces crimes soient reconnus sans aggraver le risque d’une division du pays sur une base ethnique, Pashteen et son mouvement plaident pour la création urgente d’une commission vérité. LIRE LA SUITE

Essa FaalESSA FAAL : « NOUS NE VOULONS PAS QUE LA COMMISSION VÉRITÉ SOIT CONSIDÉRÉE COMME UN TIGRE DE PAPIER »

En Gambie, la Commission vérité, réconciliation et réparations reprend ses audiences publiques le 20 janvier. Depuis un an, le visage public de la TRRC est son conseiller juridique, Essa Faal. Il analyse ici les succès de la Commission, ses faiblesses, la controverse autour de la procureure de la CPI, Fatou Bensouda, et les facteurs qui peuvent expliquer l'efficacité de la commission gambienne. LIRE LA SUITE

TunisieTUNISIE : LA RÉPRESSION AU TEMPS DES PERSPECTIVISTES

Dans les années 60 et 70, de jeunes étudiants tunisiens avaient choisi l’extrême gauche pour s’opposer au pouvoir absolu du président Bourguiba. On les a appelés les « perspectivistes ». Ils subirent les pires exactions. Près de 50 ans plus tard, la chambre spécialisée de Tunis écoute les crimes commis contre eux. LIRE LA SUITE

Jammeh crocodileGAMBIE : QUAND JAMMEH SE TRANSFORMAIT EN CROCODILE

Ebou Jarju, un intendant, et Ensa Keita, un fournisseur de gravier et de sable, ont travaillé pour l'ancien président Yahya Jammeh, directement ou assez près de lui. Une proximité qu'ils ne sont pas les seuls à avoir payée au prix fort, ont-ils témoigné à la Commission vérité, réconciliation et réparation de la Gambie. LIRE LA SUITE

Gibril MassaquoiL’AFFAIRE MASSAQUOI : ENQUÊTE SUR LE JUDAS DE SIERRA LEONE (1/2)

Gibril Massaquoi, principal informateur du procureur du Tribunal spécial pour la Sierra Leone, a été arrêté en Finlande, le 10 mars. Douze ans après avoir bénéficié de l’asile et de mesures de protection, l’ancien commandant et porte-parole de la rébellion sierra léonaise est maintenant poursuivi pour des crimes commis au Liberia voisin. Un thriller judiciaire à l’impact international. Premier volet de cette enquête exclusive : comment Massaquoi s’est fait rattraper par son passé. LIRE LA SUITE

EgliseABUS SEXUELS DANS L’ÉGLISE : LES PREMIÈRES LUMIÈRES ACCABLANTES DE LA COMMISSION FRANÇAISE

Son président se dit sidéré et bouleversé par l’ampleur et la gravité des témoignages reçus. Chargée d’établir les faits sur les abus sexuels commis dans l'Église en France depuis 1950, une Commission vérité d’un genre nouveau – non étatique – recueille depuis plus d’un an des témoignages et planche sur les réponses à apporter aux victimes. LIRE LA SUITE


Les coups de cœur de la rédaction

Climate justiceCHANGEMENT CLIMATIQUE : COMMENT RENDRE LES ENTREPRISES RESPONSABLES ?

La 25ème Conférence des Parties, ou "COP25", se tient cette semaine à Madrid. Jusqu'au 13 décembre, les 196 États parties à la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques discutent des défis attachés pour atténuer et s’adapter au changement climatique. Leur priorité : trouver les moyens d’inverser une courbe des émissions de gaz à effet de serre qui ne cesse de croître. Il est grand temps que les entreprises et leurs dirigeants prennent leurs responsabilités, ou que la loi s’adapte à ces défis, soutient l’avocate internationale Maud Sarliève. LIRE LA SUITE

IturiRDC : Y A-T-IL UN GÉNOCIDE EN COURS EN ITURI ?

Michelle Bachelet, haut-commissaire aux droits de l’homme de l’Onu, est attendue ce jeudi en Ituri, province septentrionale de la République démocratique du Congo. Le 10 janvier, le Bureau conjoint des Nations unies aux droits de l’homme a publié un rapport évoquant un possible génocide visant les Hema. Une analyse que beaucoup, en Ituri, rechignent à entériner. LIRE LA SUITE

samiPEUPLES AUTOCHTONES : LES TIMIDES PREMIERS PAS DE LA COMMISSION VÉRITÉ NORVÉGIENNE

Les commissions vérité pour les peuples autochtones se multiplient, ne se ressemblent pas mais s’inspirent les unes des autres. Après le Canada, le Groenland, et avant la Finlande qui vient de s’aligner, la Norvège traite de son lourd passé et tente de se réconcilier avec ses minorités victimes des politiques d’assimilation forcée. LIRE LA SUITE

Verdad / Truth / VéritéLUTTE POLITIQUE POUR LA VÉRITÉ ET LA MÉMOIRE EN COLOMBIE

La vérité est la première victime de la guerre, dit-on. Dans la transition colombienne, elle fait l'objet de querelles perpétuelles. Alors que de nombreux Colombiens attendent de la Commission vérité qu’elle fasse la lumière sur 52 années de conflit, le président Iván Duque favorise des voies alternatives, qui séduisent les détracteurs de l’accord de paix. LIRE LA SUITE

Koblenz trialILS SE SENTAIENT TROP EN SÉCURITÉ : COMMENT DEUX AGENTS SYRIENS SE RETROUVENT EN PROCÈS EN ALLEMAGNE

Après une semaine d'audiences à Coblence, le premier procès historique portant sur la torture d'État en Syrie a retracé le parcours de deux réfugiés pas comme les autres, devenus accusés - un ancien chef de la Direction générale des renseignements à Damas et son (lointain) subordonné. Ils ont eux-mêmes contribué à leur identification et à leur arrestation en Allemagne. LIRE LA SUITE

Félicien KabugaFÉLICIEN KABUGA, 23 ANS DE CAVALE... ET APRÈS ?

Félicien Kabuga, ancien grand argentier du régime rwandais au début des années 90, accusé de génocide, a été arrêté, le 16 mai, en France. Pendant 23 ans, il avait échappé à la justice internationale. Son arrestation surprise suscite de multiples questions. Y compris celle d’une « réouverture » du tribunal de l’Onu pour le Rwanda. LIRE LA SUITE

RwandaLA VIE SANS PROTECTION DE MÈRE KRA, « TÉMOIN PROTÉGÉ » DU TRIBUNAL POUR LE RWANDA

Au Rwanda, ils sont un millier de « témoins protégés » de l’ex-Tribunal pénal international pour le Rwanda. Parmi eux, le sentiment d’abandon domine souvent. Comme chez mère KRA qui vit repliée sur elle-même dans une misérable masure où elle ne voit plus personne et s’étonne d’avoir soudain cédé à nous recevoir. « Pourquoi ai-je témoigné ? » se demande-t-elle. LIRE LA SUITE

Attentat au LibanTRIBUNAL SPÉCIAL POUR LE LIBAN : LE PROCÈS À 1 MILLIARD DE DOLLARS

15 ans d'enquêtes, 970 millions de dollars au bas mot, aucun prisonnier, et toujours pas de verdict. Le premier jugement pour terrorisme devant le Tribunal spécial pour le Liban, annoncé pour la mi-mai, a été reporté à une date inconnue. Pour cause de pandémie, officiellement. Mais cela apparaît comme un nouveau revers pour ce tribunal international au fonctionnement et à la crédibilité déjà remis en question. Tout cela en valait-il le coût ? LIRE LA SUITE

Partager
S'inscrire à la newsletter