Sans information, pas de réconciliation

#Jammeh2Justice, une campagne au cœur du dispositif pour les droits des victimes

©Maxime DomegniMarion Volkmann, coordinatrice de la Campagne #Jammeh2Justice
0 min 37Temps de lecture approximatif

A peine Yahya Jammeh chutait du pouvoir que se mit en place une campagne pour faire la lumière sur les crimes qui ont jalonné ses 22 ans de règne sanglant.  Association de victimes et organisation de droits de l’homme au niveau international se sont ainsi mises ensemble pour collecter des preuves à l’effet d’engager des poursuites contre les anciens bourreaux de la Gambie. Au cœur de la coordination de cette campagne baptisée #Jammeh2Justice se trouve Marion Volkmann, une militante des droits de l’Homme venue de Human Rights Watch. Le chemin vers un procès du régime de Jammeh sera bien-sûr parsemé d’embûches. Marion en est consciente. Cependant elle reste confiante, qu’à l’instar du cas Hissène Habré, Yahya Jammeh finira par répondre des crimes qui lui sont reprochés. Elle dévoile à Justice Info la stratégie qu’envisage la Campagne pour réussir à faire juger, un jour, l’ancien président gambien.

Commenter 0
Partager
Abonnez-vous à la newsletter