Sans information, pas de réconciliation

Les débats JusticeInfo - Analyses et perspectives sur la justice transitionnelle

Pourquoi la liste de l'ONU sur les entreprises dans les Territoires occupés n'est pas rendue publique
Au moins 500 entreprises – telles que la filiale israélienne du cimentier allemand Heidelberg Cement, ou encore l’américain Priceline and Caterpillar – ont des intérêts commerciaux dans les quelques 250 colonies illégales israéliennes implantés dans les Territoires palestiniens occupés, financés et chapeautés par l’État d’Israël. Une liste et des rapports recensant ces entreprises doivent être finalisés fin décembre. Depuis plus d’un an, le Haut-Commissariat des Nations unies aux droits de l’homme (HCDH) constitue cette base…
par The Conversation
Lire la suite
Abonnez-vous à la newsletter